Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile témoigne de la tempête de neige aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

REPORTERS

France : le FN à l’épreuve du terrain

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Le nucléaire iranien et Jérusalem sous tension après l’attaque contre une synagogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Les filières jihadistes en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Jihadistes français : les proches sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Urgence sécheresse

En savoir plus

FRANCE

Le virus se propage plus vite en France qu'ailleurs en Europe

Vidéo par Mariam PIRZADEH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/09/2009

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) le virus H1N1 de la grippe A se propage plus rapidement en France que dans les autres pays du Vieux Continent. Le virus a tué au moins 3 486 personnes dans le monde.

AFP - Le virus de la grippe H1N1 se propage plus rapidement en France que dans le reste de l'Europe, a annoncé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
   
"L'activité grippale reste basse en général en Europe et en Asie, à l'exception de la France, qui signale des augmentations de maladies grippales (pour la 37ème semaine) au dessus du niveau d'épidémie de grippe saisonnière", indiquent les experts de l'OMS dans leur bilan hebdomadaire sur la pandémie.
   
La grippe H1N1 a tué au moins 3.486 personnes depuis l'apparition du nouveau virus en mars-avril, a annoncé vendredi une porte-parole de l'OMS.
   
Cela représente une augmentation de 281 décès par rapport au précédent bilan publié il y a une semaine par l'organisation.
   
Au total, l'OMS a eu connaissance de 296.471 cas avérés par des analyses en laboratoire (contre 277.607 la semaine dernière), mais ce chiffre est bien en deçà de la réalité puisque les pays les plus affectés ne procèdent plus à des analyses systématiques.
  

Première publication : 18/09/2009

COMMENTAIRE(S)