Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron met en scène la signature des ordonnances sur le code du travail

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ile Maurice : le pays dépassé par le trafic de drogue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La Catalogne en instance de divorce avec l'Espagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Législatives en Allemagne : indétrônable Merkel ?

En savoir plus

TECH 24

Ava, l'application qui donne de la voix aux sourds et malentendants

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Paris - Berlin : vers une vision commune de l'Europe ?

En savoir plus

#ActuElles

"Ellas Hoy" : bienvenue à "ActuElles" en espagnol

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'Allemagne, un modèle économique à suivre ?

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : génération Merkel

En savoir plus

Sports

Les Pays-Bas et la France à égalité après la 1re journée des barrages

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/09/2009

Jo-Wilfried Tsonga a permis à la France de revenir à 1-1 face à une combative équipe néerlandaise. À la surprise générale, plus tôt dans la journée, Gaël Monfils concédait le premier simple à Thiemo De Bakker, 122e mondial.

AFP - Jo-Wilfried Tsonga a permis à la France de revenir à 1-1 face aux Pays-Bas en barrage de la Coupe de Davis en battant Jesse Huta Galung en trois sets 7-6 (7/2), 6-2, 7-6 (7/3) dans le deuxième simple vendredi à Maastricht.

Après la déflagration de la défaite en quatre sets totalement inattendue de Gaël Monfils, 13e mondial, face à Thiemo De Bakker, 122e mondial, dans le premier simple, Tsonga était sous pression malgré la faiblesse supposée de son adversaire. Mais Tsonga, bien laborieusement toutefois, a remis la France, qui joue sa survie dans le groupe mondial, dans le bon sens.

Avec sa quatrième victoire en Coupe Davis, Tsonga s'affirme comme le patron de l'équipe de France et peut-être même le sauveur. Car c'est la deuxième fois qu'il pallie les errances de ses partenaires: il l'avait déjà fait face à la République tchèque après la défaite de Gilles Simon, sans que cela ne suffise, la France ayant finalement été éliminée 3-2.

Mais le 7e joueur mondial a eu un peu plus de mal que prévu lui aussi face au 293e joueur mondial qui l'a poussé deux fois au tie-break.

Une première fois dans le premier set, où, sans doute galvanisé par l'exploit de son compatriote De Bakker, Huta Galung, qui n'avait absolument rien à perdre, a bien gêné le Français. Mais la maîtrise et l'expérience de Tsonga ont fait la différence dans le jeu décisif qu'il s'est adjugé 7 points à 2.

Une fois lancé, Tsonga n'a pas laissé respirer son adversaire, survolant le deuxième set face à un joueur incapable de suivre le rythme.

Le troisième set fut encore serré, Tsonga sauvant deux balles de set à 5 jeux à 4 contre lui. Mais Huta Galung s'est écroulé dans le jeu décisif, perdu 7 points à 3.

Malgré tout, contre toute attente étant donné la marge que possédaient les Français face à leurs adversaires, les Pays-Bas sont encore en position de faire douter l'équipe de Guy Forget lors du double samedi, qui devrait être décisif.

L'équipe de France devrait aligner samedi une paire inédite Tsonga-Llodra, qui s'est testée cet été sur le circuit américain mais qui n'a jamais joué en Coupe Davis. Les Pays-Bas devraient eux aligner la paire Jesse Huta Galung-Igor Sijsling à moins que leur capitaine ne décide au dernier moment de faire jouer De Bakker avec Huta Galung.
 


Le programme

Vendredi:

Thiemo De Bakker (NED) bat Gaël Monfils (FRA) 6-3, 5-7, 6-3, 6-4
Jo-Wilfried Tsonga (FRA) bat Jesse Huta Galung (NED) 7-6 (7/2), 6-2, 7-6 (7/3

Samedi 19 septembre à partir de 15 h

- Jo-Wilfried TSONGA / Michaël LLODRA (FRA) – Jesse HUTA GALUNG / Igor SIJSLING (NED)

Dimanche 20 septembre 2009 à partir de 13 h


- Jo-Wilfried TSONGA (FRA) – Thiemo DE BAKKER (NED)
- Gaël MONFILS (FRA) – Jesse HUTA GALUNG (NED)

Première publication : 18/09/2009

COMMENTAIRE(S)