Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Pour le chef des Farc, l'accord signé en Colombie "jette les bases d'une paix durable"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

Amériques

La Russie salue le retrait du bouclier antimissile américain

Vidéo par Cécile ROUGIER

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/09/2009

La presse Russe a salué la "décision historique" du président américain Barack Obama d'abandonner le projet de bouclier antimissile en Europe, la qualifiant de "relance des relations russo-américaines".

APF - La presse russe a salué vendredi une "nouvelle étape" dans les relations russo-américaines, après la décision des Etats-Unis d'abandonner leur projet de bouclier antimissile en Europe, critiqué par Moscou.
   
La déclaration "historique" du président américain Barack Obama "peut marquer une nouvelle étape dans les relations entre la Russie et les Etats-Unis", se réjouit ainsi le quotidien Vremia Novosteï.
   
La décision des Etats-Unis témoigne que "Washington comprend l'importance des bonnes relations avec la Russie", écrit de son côté le quotidien gouvernemental Rossiïskaïa Gazeta.
   
Selon Kommersant, on peut considérer cette démarche de Washington comme une "première manifestation réelle de +relance+" des relations russo-américaines.

 


   
"Washington attend en retour des concessions considérables de Moscou sur l'Iran, notamment l'appui des sanctions sévères contre ce pays et le refus de lui livrer des missiles S-300", indique Kommersant en citant des sources au ministère russe des Affaires étrangères.
   
Les Etats-Unis ont décidé d'abandonner, dans sa forme actuelle, leur projet de bouclier antimissile en Europe après avoir revu à la baisse la menace iranienne, au profit de ce que le président Obama a qualifié jeudi de "nouvelle approche" adaptée à des missiles de courte et moyenne portée.
 

Première publication : 18/09/2009

COMMENTAIRE(S)