Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • En direct : Cameron promet des pouvoirs élargis à l'Écosse

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • À Washington, Petro Porochenko réclame et obtient plus de soutien des États-Unis

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

Amériques

Un condamné à mort survit à une exécution par injection létale

Vidéo par FRANCE 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/09/2009

Condamné à mort en 1984 dans l'Ohio, Romell Broom a obtenu un sursis de 10 jours d'un juge fédéral après que l'équipe chargée de l'éxécuter a tenté, en vain, pendant deux heures, de trouver une veine où lui injecter le produit mortel.

AFP - Un condamné à mort américain, qui avait passé deux heures dans une chambre d'exécution sans que l'équipe chargée de sa mise à mort ne parvienne à trouver une veine pour administrer l'injection mortelle, a obtenu vendredi un sursis de 10 jours d'un juge fédéral.

Romell Broom, un Noir de 53 ans, a été condamné à mort pour l'enlèvement, le viol et le meurtre d'une adolescente en 1984. Son avocat, Timothy Sweeney, a dit vendredi à l'AFP qu'il allait réclamer qu'il échappe à la peine capitale, car selon lui une deuxième tentative violerait la constitution en lui infligeant un traitement cruel.

Mardi, sous le regard de quatre journalistes et de trois membres de la famille de la victime, l'équipe d'exécution de l'Etat de l'Ohio (nord) avait tenté sans succès pendant deux heures de trouver une veine utilisable pour lui administrer l'injection mortelle.

Le gouverneur de l'Etat, saisi, avait alors ordonné un sursis de sept jours et M. Broom avait été ramené dans sa cellule.

"Ils ont tenté 18, 19, 20 fois, dans le bras, la jambe, partout", a souligné M. Sweeney. "Il a essayé de les aider mais c'était incroyablement douloureux, à tel point qu'il s'est effondré et s'est mis à pleurer".

La procédure d'injection mortelle de l'Ohio a déjà fait l'objet de critiques à plusieurs reprises. Depuis 2006, deux détenus ont dû attendre plus d'une heure que l'équipe trouve une veine dans laquelle introduire les trois produits conduisant à la mort: un sédatif, un produit paralysant les muscles et un autre arrêtant le coeur.

Mais, selon des spécialistes, un seul autre détenu à ce jour est retourné vivant dans sa cellule aux Etats-Unis. C'était en 1946 en Louisiane (sud). Il s'agissait d'un jeune noir, Willie Francis, qui avait survécu à la chaise électrique. Les mêmes arguments que ceux avancés par M. Sweeney avaient été présentés à la justice qui les avait repoussés par 5 voix contre 4.

Première publication : 19/09/2009

COMMENTAIRE(S)