Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Play it again, Cristiano Ronaldo"

En savoir plus

Le revirement de Donald Trump sur la question des enfants migrants séparés de leurs parents

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Taxes américaines sur l'acier : les mesures de rétorsion de l'UE entreront en vigueur le 22 juin

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ethiopie-Erythrée, une délégation érythréenne ira bientôt à Addis-Abeba

En savoir plus

FOCUS

Japon : l'immigration dans un pays "sans réfugiés"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"A genoux les gars" : une comédie crue et féministe sur le désir et l’interdit

En savoir plus

L’invité du jour

Benoit Cohen : "La double peine pour les migrants, c’est de subir le rejet avant même d’être arrivés"

En savoir plus

FACE À FACE

Conseil franco-allemand : le temps des concessions ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Stoltenberg : "Le sommet de l'Otan permettra de montrer l'unité transatlantique"

En savoir plus

Culture

Le quatrième tour de scrutin aura lieu lundi

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/09/2009

Le troisième tour de l'élection du directeur général de l'Unesco n'a toujours pas permis au candidat égyptien Farouk Hosni d'obtenir une majorité de suffrages, même s'il a gagné deux voix. Le quatrième tour aura lieu lundi.

Aucune majorité n'a été trouvée lors du troisième tour de scrutin destiné à désigner le nouveau directeur général de l'Unesco. Un poste pour lequel le ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, reste le grand favori.

 

Celui-ci a obtenu 25 suffrages (contre 23 au troisième tour), devant la Bulgare Irina Bokova (13 voix, contre 8 au troisième tour), l'Autrichienne Benita Ferrero-Waldner, commissaire européenne aux Relations extérieures (11 voix, contre 9 au tour précédent) et enfin l'Equatorienne Ivonne Baki (9 voix contre 8 au troisième tour).

 

L'Égyptien reste donc en tête de l'élection, mais la controverse à son sujet, qui remonte aux propos anti-israéliens qu'il a tenus en tant que ministre égyptien de la Culture, perdure.

 

 

Proche du président Hosni Moubarak, soutenu par l'Union africaine et la Ligue arabe, Farouk Hosni, 71 ans, serait, s'il était élu, la première personnalité arabe à diriger l'organisation.

 

Par ailleurs, FRANCE 24 a appris qu'à l'issue du scrutin de ce samedi, quatre délégations ont décidé de retirer leur candidature : la Lituanie, la Russie, la Tanzanie et le Bénin.

 

Les 58 membres du conseil exécutif de l'Unesco voteront à nouveau lundi pour désigner leur nouveau directeur général. Au total, cinq tours de scrutin sont possibles.

 

Le vainqueur du vote chargé de désigner le successeur du Japonais Koïchiro Matsuura sera ensuite formellement élu en octobre, lors de la conférence générale de l'Unesco, qui rassemble les représentants des 193 États membres.

Première publication : 19/09/2009