Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Culture

Le quatrième tour de scrutin aura lieu lundi

Vidéo par Aurore DUPUIS

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/09/2009

Le troisième tour de l'élection du directeur général de l'Unesco n'a toujours pas permis au candidat égyptien Farouk Hosni d'obtenir une majorité de suffrages, même s'il a gagné deux voix. Le quatrième tour aura lieu lundi.

Aucune majorité n'a été trouvée lors du troisième tour de scrutin destiné à désigner le nouveau directeur général de l'Unesco. Un poste pour lequel le ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, reste le grand favori.

 

Celui-ci a obtenu 25 suffrages (contre 23 au troisième tour), devant la Bulgare Irina Bokova (13 voix, contre 8 au troisième tour), l'Autrichienne Benita Ferrero-Waldner, commissaire européenne aux Relations extérieures (11 voix, contre 9 au tour précédent) et enfin l'Equatorienne Ivonne Baki (9 voix contre 8 au troisième tour).

 

L'Égyptien reste donc en tête de l'élection, mais la controverse à son sujet, qui remonte aux propos anti-israéliens qu'il a tenus en tant que ministre égyptien de la Culture, perdure.

 

 

Proche du président Hosni Moubarak, soutenu par l'Union africaine et la Ligue arabe, Farouk Hosni, 71 ans, serait, s'il était élu, la première personnalité arabe à diriger l'organisation.

 

Par ailleurs, FRANCE 24 a appris qu'à l'issue du scrutin de ce samedi, quatre délégations ont décidé de retirer leur candidature : la Lituanie, la Russie, la Tanzanie et le Bénin.

 

Les 58 membres du conseil exécutif de l'Unesco voteront à nouveau lundi pour désigner leur nouveau directeur général. Au total, cinq tours de scrutin sont possibles.

 

Le vainqueur du vote chargé de désigner le successeur du Japonais Koïchiro Matsuura sera ensuite formellement élu en octobre, lors de la conférence générale de l'Unesco, qui rassemble les représentants des 193 États membres.

Première publication : 19/09/2009

COMMENTAIRE(S)