Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre guerre psychologique et pénuries

    En savoir plus

  • Vidéo : à Tel-Aviv, les habitants vivent dans la peur des tirs de roquettes

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

Culture

Trois candidats encore en course au quatrième tour de scrutin

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/09/2009

Le quatrième tour du scrutin destiné à élire le nouveau directeur général de l'Unesco se déroule ce lundi. Trois candidats restent en lice, dont le controversé ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, qui fait figure de favori.

AFP - L'Egyptien Farouk Hosni, jusqu'ici grand favori pour le poste de directeur de l'Unesco malgré des accusations d'antisémitisme, jauge ses chances lundi lors d'un 4e tour de scrutin, après le retrait de l'Autrichienne Benita Ferrero-Waldner qui a appelé à lui faire barrage.
  
"Hosni n'a pas réussi à augmenter sensiblement ses soutiens, il reste en tête mais pourrait désormais tout à fait être battu" à la faveur des reports de voix, a-t-on indiqué à l'AFP au sein de l'organisation.
  
La commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, n'est pas parvenue à s'imposer comme la concurrente la mieux placée face au candidat égyptien. Elle a annoncé son retrait de la course dimanche, au lendemain d'un troisième tour lors duquel elle était arrivée en troisième position avec 11 voix, derrière Farouk Hosni (25 voix) et la Bulgare Irina Bokova (13 voix).
  
Affirmant que les "valeurs morales" et les "idéaux" de l'Unesco étaient "l'enjeu véritable de cette élection", appelant à "défendre cet idéal" lors du vote, Mme Ferrero-Waldner a clairement appelé à faire barrage au candidat égyptien, ministre de la Culture depuis plus de 20 ans dans son pays.
  
La France, prenant acte du retrait "digne" par Mme Ferrero-Waldner de sa candidature, a appelé lundi "tous les candidats" à défendre "la tolérance" et "le dialogue entre les cultures", dans une déclaration de la porte-parole adjointe du Quai d'Orsay, Christine Fages.
  
La perspective de voir M. Hosni à la tête de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, est dénoncée depuis des semaines par des organisations juives et des intellectuels qui l'accusent de prises de positions antisémites et anti-israéliennes, ainsi que d'appartenir à un régime pratiquant la censure.
  
Si Mme Ferrero-Waldner n'a pas appelé nommément les 58 pays membres du Conseil exécutif de l'Unesco --l'instance dirigeante de l'organisation-- à voter pour la candidate bulgare lors de ce scrutin à bulletins secrets, cette dernière devrait devoir bénéficier du report de ses suffrages, indique-t-on au sein de l'organisation.
  
Agée de 57 ans, Mme Bokova est une diplomate de carrière formée à Moscou, passée par la délégation de son pays à l'ONU et qui a également joué un rôle politique dans son pays après la chute du communisme.
  
Pour être désigné à ce quatrième tour, un candidat doit recevoir la majorité simple des suffrages exprimés, soit 30 voix si tous les pays s'expriment.
  
Des tractations intenses avaient eu lieu entre délégations européennes depuis le 1er tour, jeudi, pour tenter de parvenir à une candidature unique.
  
Une des clefs de ce quatrième tour était détenue par la candidate équatorienne Ivonne Baki, arrivée quatrième samedi avec 9 voix, a-t-on souligné au sein de l'organisation.
  
Son maintien lors du vote lundi renvoierait le plus probablement vers un 5e et dernier tour mardi, lors duquel, selon le règlement de l'Unesco, concourraient seuls les deux candidats ayant reçu le plus de voix, soit Farouk Hosni et la candidate bulgare.
  
"On est en train d'analyser la situation générale dans son ensemble, on va prendre une décision dans la journée", a-t-on déclaré à l'AFP de source diplomatique équatorienne.
  
Le report des suffrages obtenus par cette ancienne ambassadrice d'Equateur à Washington vers la candidate bulgare, reste dans ce cas de figure incertain. De source diplomatique, Mme Baki a reçu le soutien jusqu'à présent tant des Etats-Unis, que de pays latino-américains comme le Brésil plus enclins à reporter leur suffrage vers le candidat égyptien.

Première publication : 21/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)