Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Amériques

Fermeture du poste-frontière entre San Diego et Tijuana

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/09/2009

Des douaniers américains contrôlant trois camionnettes, suspectées de transporter des dizaines d'immigrés clandestins, ont subi des tirs au poste-frontière le plus fréquenté du monde, entre San Diego et Tujuana, qui a été fermé.

REUTERS - Le point de passage frontalier entre San Diego, en Californie, et Tijuana, au Mexique, a été fermé mardi après des tirs de passeurs mexicains contre des agents américains, ont annoncé les douanes américaines.

 

« Le site est fermé et le restera plusieurs heures », a annoncé Angelica Decima, porte-parole des douanes américaines.

 

Le point de passage de San Ysidro est le poste-frontière le plus fréquenté du monde et aborbe la moitié des 90 millions de passages annuels entre la Californie et le Mexique.

 

Alors que des douaniers américains tentaient d’arrêter trois camionettes dans lesquelles avaient été entassés 70 immigrés clandestins, les passeurs ont ouvert le feu sur eux dans une circulation dense.

 

Les agents ont riposté, et trois personnes ont été blessées dans les camionettes. Un automobiliste a également été touché, a rapporté une autre porte-parole.

 

Tous les clandestins ont été arrêtés, et le poste-frontière a été fermé, le temps pour les autorités d’enquêter sur l’incident.

 

Les cartels mexicains de trafic de drogue se lancent de plus en plus dans le trafic d’êtres humains, mais le renforcement de la sécurité côté américain les pousse à prendre de plus en plus de risques afin de faire entrer drogues et clandestins aux Etats-Unis.

 

La fusillade de mardi est sans précédent. Le poste de San Ysidro est fortement gardé par de nombreux agents et survolé en permanence par des hélicoptères.

 

Après la fermeture du site, un énorme embouteillage s’est rapidement formé côté mexicain dans un tonnerre de klaxons. Les douaniers américains leur faisaient signe de rebrousser chemin.

 

« A ma connaissance, le point de passage n’avait jamais été fermé en entier comme ça. On n’arrivait pas à y croire quand les agents nous ont fait signe de repartir », a déclaré Juan Carlos, étudiant mexicain qui traverse la frontière presque quotidiennement.

 

Les autorités américaines redirigent le trafic automobile vers les six autres postes-frontière de Californie.

 

Première publication : 23/09/2009

COMMENTAIRE(S)