Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Amériques

Fermeture du poste-frontière entre San Diego et Tijuana

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/09/2009

Des douaniers américains contrôlant trois camionnettes, suspectées de transporter des dizaines d'immigrés clandestins, ont subi des tirs au poste-frontière le plus fréquenté du monde, entre San Diego et Tujuana, qui a été fermé.

REUTERS - Le point de passage frontalier entre San Diego, en Californie, et Tijuana, au Mexique, a été fermé mardi après des tirs de passeurs mexicains contre des agents américains, ont annoncé les douanes américaines.

 

« Le site est fermé et le restera plusieurs heures », a annoncé Angelica Decima, porte-parole des douanes américaines.

 

Le point de passage de San Ysidro est le poste-frontière le plus fréquenté du monde et aborbe la moitié des 90 millions de passages annuels entre la Californie et le Mexique.

 

Alors que des douaniers américains tentaient d’arrêter trois camionettes dans lesquelles avaient été entassés 70 immigrés clandestins, les passeurs ont ouvert le feu sur eux dans une circulation dense.

 

Les agents ont riposté, et trois personnes ont été blessées dans les camionettes. Un automobiliste a également été touché, a rapporté une autre porte-parole.

 

Tous les clandestins ont été arrêtés, et le poste-frontière a été fermé, le temps pour les autorités d’enquêter sur l’incident.

 

Les cartels mexicains de trafic de drogue se lancent de plus en plus dans le trafic d’êtres humains, mais le renforcement de la sécurité côté américain les pousse à prendre de plus en plus de risques afin de faire entrer drogues et clandestins aux Etats-Unis.

 

La fusillade de mardi est sans précédent. Le poste de San Ysidro est fortement gardé par de nombreux agents et survolé en permanence par des hélicoptères.

 

Après la fermeture du site, un énorme embouteillage s’est rapidement formé côté mexicain dans un tonnerre de klaxons. Les douaniers américains leur faisaient signe de rebrousser chemin.

 

« A ma connaissance, le point de passage n’avait jamais été fermé en entier comme ça. On n’arrivait pas à y croire quand les agents nous ont fait signe de repartir », a déclaré Juan Carlos, étudiant mexicain qui traverse la frontière presque quotidiennement.

 

Les autorités américaines redirigent le trafic automobile vers les six autres postes-frontière de Californie.

 

Première publication : 23/09/2009

COMMENTAIRE(S)