Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Amériques

Total va investir 25 milliards de dollars pour le pétrole vénézuélien

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/09/2009

La compagnie pétrolière nationale vénézuélienne a annoncé, mardi, que Total doit investir environ 25 milliards de dollars afin d'exploiter, conjointement avec Petroleos de Venezuela, un bloc pétrolifère dans le bassin de l'Orénoque.

AFP - La société pétrolière française Total investira environ 25 milliards de dollars (16,9 milliards d'euros) pour exploiter, conjointement avec Petroleos de Venezuela (PDVSA), le bloc pétrolifère Junin-10 dans le bassin de l'Orénoque, a annoncé mardi la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne.

Le projet inclut l'installation d'une usine d'amélioration du brut qui permettra de lui faire atteindre la valeur de 42 degrés API (indice de la densité du pétrole brut), a expliqué Eulogio Del Pino, vice-président de l'Exploration et de la Production de PDVSA, dans un communiqué.

Le brut du bassin de l'Orénique est extra-lourd et mesure à son extraction environ 9 degrés API, ce qui le rend invendable en l'état.

"Avec ce projet, nous allons produire une plus grande quantité de brut, parce que nous pourrons utiliser des diluants de meilleure qualité, ce qui nous permettra d'avoir un potentiel de production plus élevé", a dit M. Pino dans le communiqué.

La semaine prochaine, l'entreprise française participera à un appel d'offres avec 10 compagnies étrangères concurrentes --moins que ce qui avait été annoncé précédemment (19)-- pour l'exploitation de sept blocs du bassin de l'Orénoque, dans l'est du pays.

Le Venezuela, qui depuis 2007 participe à hauteur d'au moins 60% dans tous les projets pétroliers du pays, a annoncé ces jours derniers d'autres investissements massifs dans le bassin de l'Orénoque.

Un consortium de sociétés russes investira 30 milliards de dollars dans le bloc Junin-6. La Chine a signé un accord pour l'exploitation d'un bloc non encore défini, qui nécessitera 16 milliards de dollars d'investissements jusqu'en 2012. Le groupe pétrolier espagnol Repsol YPF participera à l'exploitation du bloc Junin-7 pour un montant d'investissements non communiqué.

Le Venezuela, dont les réserves prouvées s'élèvent à 142,31 milliards de barils, prévoit d'élever ce chiffre à 316 milliards dont 235 pour le bassin de l'Orénoque, une riche réserve pétrolifère de 55.314 km2.
 

Première publication : 23/09/2009

COMMENTAIRE(S)