Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

  • Le défilé du 14-Juillet marqué par le centenaire de la Grande Guerre

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

Economie

Le géant russe AvtoVaz va supprimer 27 600 emplois

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/09/2009

Le premier constructeur automobile russe, AvtoVaz, dont 25 % des parts sont contrôlées par Renault, a annoncé, jeudi, la suppression de 27 600 emplois, soit plus d'un quart de ses effectifs.

REUTERS - AvtoVAZ a annoncé jeudi qu'il supprimerait plus du quart de ses emplois, le premier constructeur automobile russe étant confronté à une forte baisse de la demande.

AvtoVAZ, le constructeur de la Lada détenu par le conglomérat public Russian Technologies et par Renault, qui a 25% des parts, a passé un accord avec les syndicats afin de supprimer 27.600 emplois au plus sur son site
de la Volga.

Sur ces 27.600 postes supprimés, 13.000 concerneront des personnes partant à la retraite en septembre et en octobre, ainsi que 5.500 personnes approchant de l'âge de la retraite.

AvtoVAZ ajoute que 6.000 environ des 9.100 employés les plus jeunes qui seront licenciés se verront proposer à nouveau un poste au début de 2012, au moment où le constructeur russe et Renault comptent lancer un projet en commun.

"L'entreprise travaille sur une équipe et à 65% des capacités. Réduire les effectifs est essentiel dans une telle situation", explique le constructeur, qui emploie 102.000 personnes au total.

AvtoVAZ a réduit les salaires ainsi que la durée hebdomadaire du travail à l'usine de Togliatti, une ville située à 900 km au sud-est de Moscou, bâtie dans les années 60 autour de cette usine.

Quelque 2.000 ouvriers avaient manifesté en août à Togliatti à la suite d'une réduction des salaires de moitié.

Les autorités russes redoutent l'émergence de troubles sociaux dans les centres urbains érigés autour d'une usine unique et ont fait des questions sociales une priorité dans la résolution de la crise économique.

Première publication : 24/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)