Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Economie

Le géant russe AvtoVaz va supprimer 27 600 emplois

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/09/2009

Le premier constructeur automobile russe, AvtoVaz, dont 25 % des parts sont contrôlées par Renault, a annoncé, jeudi, la suppression de 27 600 emplois, soit plus d'un quart de ses effectifs.

REUTERS - AvtoVAZ a annoncé jeudi qu'il supprimerait plus du quart de ses emplois, le premier constructeur automobile russe étant confronté à une forte baisse de la demande.

AvtoVAZ, le constructeur de la Lada détenu par le conglomérat public Russian Technologies et par Renault, qui a 25% des parts, a passé un accord avec les syndicats afin de supprimer 27.600 emplois au plus sur son site
de la Volga.

Sur ces 27.600 postes supprimés, 13.000 concerneront des personnes partant à la retraite en septembre et en octobre, ainsi que 5.500 personnes approchant de l'âge de la retraite.

AvtoVAZ ajoute que 6.000 environ des 9.100 employés les plus jeunes qui seront licenciés se verront proposer à nouveau un poste au début de 2012, au moment où le constructeur russe et Renault comptent lancer un projet en commun.

"L'entreprise travaille sur une équipe et à 65% des capacités. Réduire les effectifs est essentiel dans une telle situation", explique le constructeur, qui emploie 102.000 personnes au total.

AvtoVAZ a réduit les salaires ainsi que la durée hebdomadaire du travail à l'usine de Togliatti, une ville située à 900 km au sud-est de Moscou, bâtie dans les années 60 autour de cette usine.

Quelque 2.000 ouvriers avaient manifesté en août à Togliatti à la suite d'une réduction des salaires de moitié.

Les autorités russes redoutent l'émergence de troubles sociaux dans les centres urbains érigés autour d'une usine unique et ont fait des questions sociales une priorité dans la résolution de la crise économique.

Première publication : 24/09/2009

COMMENTAIRE(S)