Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Economie

Le géant russe AvtoVaz va supprimer 27 600 emplois

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/09/2009

Le premier constructeur automobile russe, AvtoVaz, dont 25 % des parts sont contrôlées par Renault, a annoncé, jeudi, la suppression de 27 600 emplois, soit plus d'un quart de ses effectifs.

REUTERS - AvtoVAZ a annoncé jeudi qu'il supprimerait plus du quart de ses emplois, le premier constructeur automobile russe étant confronté à une forte baisse de la demande.

AvtoVAZ, le constructeur de la Lada détenu par le conglomérat public Russian Technologies et par Renault, qui a 25% des parts, a passé un accord avec les syndicats afin de supprimer 27.600 emplois au plus sur son site
de la Volga.

Sur ces 27.600 postes supprimés, 13.000 concerneront des personnes partant à la retraite en septembre et en octobre, ainsi que 5.500 personnes approchant de l'âge de la retraite.

AvtoVAZ ajoute que 6.000 environ des 9.100 employés les plus jeunes qui seront licenciés se verront proposer à nouveau un poste au début de 2012, au moment où le constructeur russe et Renault comptent lancer un projet en commun.

"L'entreprise travaille sur une équipe et à 65% des capacités. Réduire les effectifs est essentiel dans une telle situation", explique le constructeur, qui emploie 102.000 personnes au total.

AvtoVAZ a réduit les salaires ainsi que la durée hebdomadaire du travail à l'usine de Togliatti, une ville située à 900 km au sud-est de Moscou, bâtie dans les années 60 autour de cette usine.

Quelque 2.000 ouvriers avaient manifesté en août à Togliatti à la suite d'une réduction des salaires de moitié.

Les autorités russes redoutent l'émergence de troubles sociaux dans les centres urbains érigés autour d'une usine unique et ont fait des questions sociales une priorité dans la résolution de la crise économique.

Première publication : 24/09/2009

COMMENTAIRE(S)