Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

SCIENCES

Des scientifiques prouvent la présence d'eau sur la Lune

Vidéo par FRANCE 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/10/2009

Des scientifiques viennent de prouver la présence d'eau sur la Lune. Cette nouvelle, dévoilée mercredi, bouleverse les précédentes conclusions de la science selon lesquelles le sol lunaire serait sec à la possible exception de glace aux pôles.

AFP - Des particules d'eau sont présentes sur la surface de la Lune, selon une nouvelle recherche dévoilée mercredi qui bouleverse de précédentes conclusions de la science selon lesquelles le sol lunaire serait sec à la possible exception de glace aux pôles.

Les auteurs de la recherche ont utilisé les données fournies par un instrument de la Nasa baptisé "Moon Mineralogy Mapper" ou M3, transporté à bord de Chandrayyan-1, premier satellite indien à avoir été placé sur orbite lunaire en 2008.

Cet instrument de cartographie minéralogique de la Lune analyse la réflexion de la lumière du soleil sur la surface lunaire pour déterminer sa composition.

La lumière se reflète en longueurs d'ondes différentes selon la nature des minéraux et les chercheurs peuvent utiliser ces variations pour déterminer la composition de la couche supérieure du sol de la Lune.

Le M3 a ainsi détecté une longueur d'onde lumineuse indiquant un élément chimique liant l'hydrogène et l'oxygène, expliquent les auteurs de ces travaux parus dans la revue américaine Science datée du 25 septembre.

Ils précisent que cela prouve la présence d'eau, formée de deux atomes d'hydrogène liés à un atome d'oxygène.

L'instrument peut seulement scruter les couches superficielles du sol lunaire, peut-être quelques centimètres sous la surface, précise Larry Taylor de l'Université du Tennessee (sud), l'un des co-auteurs de cette étude.

Jusqu'à cette découverte, les scientifiques avançaient la théorie, non prouvée, de la présence de glace dans des zones d'obscurité permanente au fond de cratères situés aux pôles de la Lune et pensaient que le reste de la Lune était totalement sec.

Selon les auteurs de cette découverte, il existe potentiellement deux catégories d'eau sur le seul satellite naturel de la Terre, l'une provenant d'une source extérieure, à savoir des météorites formés de glace s'écrasant sur la lune et l'autre d'origine purement lunaire.

Puisque les roches et les sols de la Lune contiennent environ 45% d'oxygène, il reste à déterminer d'où provient l'hydrogène observé par l'instrument M3. Ces chercheurs pensent qu'il pourrait provenir des vents solaires.

Le soleil émet constamment des particules, surtout des protons chargés d'atome d'hydrogène dans le processus de fusion nucléaire, qui bombardent le sol lunaire à un tiers de la vitesse de la lumière, expliquent-ils.

Selon les estimations de ces scientifiques il y pourrait y avoir 25% d'eau par tonne de sol lunaire.

Les échantillons de sol et de roches lunaires ramenés par les astronautes des missions Apollo il y a 40 ans contenaient des traces d'eau. Mais la plupart des conteneurs dans lesquels ils se trouvaient n'étaient pas hermétiques, conduisant les chercheurs à conclure que ces particules d'eau provenaient de l'humidité dans l'air et n'étaient pas de ce fait d'origine lunaire.
 

Première publication : 24/09/2009

COMMENTAIRE(S)