Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

EUROPE

À la veille du scrutin, Merkel fait toujours la course en tête

Vidéo par Anne MAILLIET

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2009

Les Allemands se rendent aux urnes, dimanche, pour renouveler le Bundestag. La chancelière Angela Merkel, qui participe ce vendredi au G20 de Pittsburgh, est bien partie pour obtenir un deuxième mandat de quatre ans.

AFP - L'ancien chancelier chrétien-démocrate Helmut Kohl, qui a dirigé l'Allemagne de 1982 à 1998, sonne le rappel des troupes conservatrices jeudi dans un entretien au quotidien Bild, à trois jours d'un scrutin indécis.

Les intentions des vote en faveur des chrétiens-démocrates de la chancelière Angela Merkel baissent dans les sondages, ce qui met en péril leur projet de coalition avec les Libéraux du FDP.

"Et c'est seulement pour cela que j'ai accepté de m'exprimer dans une interview, parce que je veux que (la coalition) noir-jaune l'emporte", explique l'ancien chancelier en référence aux couleurs de la CDU et du FDP.

M. Kohl se désole du désintérêt massif des Allemands pour cette élection: "je me fais de gros soucis quand j'entends et je lis que tant de gens n'ont pas encore décidé pour qui ils allaient voter, voire s'ils vont même seulement aller voter ou pas".

Il a cependant refuser d'entrer dans le débat sur le style de campagne choisi par Angela Merkel, critiqué dans son propre camp pour son absence d'agressivité et d'élan, et ponctué par un débat télévisé sans saveur avec son principal adversaire, le ministre social-démocrate (SPD) des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, qui semble s'en être mieux tiré.


"On n'est pas dans un concours de beauté, à se demander qui a la meilleur stratégie de campagne ou qui a fait le plus beau débat télévisé (...) ce qui compte, c'est ce qui sortira (des élections) à la fin, et de ce point de vue, j'espère évidemment que ce sera une majorité claire pour le camp noir-jaune", souligne-t-il.

Interrogé sur une éventuelle reconduction de la grande majorité entre les conservateurs et les socio-démocrates, au pouvoir ces quatre dernières années, il refuse de qualifier cette hypothèse de "malheur".

"Malheur serait un mot un peu fort. Je dirais plutôt que ce serait à nouveau un sérieux compromis. Et avec ce genre de sérieux compromis, on ne peut pas faire avancer le pays comme on pourrait le faire si on avait une coalition entre partis partageant au moins des valeurs fondamentales similaires", détaille-t-il.
 

Première publication : 25/09/2009

COMMENTAIRE(S)