Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus… La Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

FRANCE

Copé appelle ministres et députés à changer leurs méthodes de travail

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/09/2009

Au Touquet, où députés et sénateurs de l'UMP sont réunis, jeudi et vendredi, à l'occasion de leurs journées parlementaires, le chef de file des élus UMP à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé, vante son concept d’"hyperparlement"

Le patron des députés UMP à l'Assemblée nationale est arrivé au Touquet (nord de la France) le vent en poupe. Lors d’un entretien télévisé réalisé depuis New York, mercredi, le président Nicolas Sarkozy a approuvé sa proposition - controversée - de taxer les indemnités liées aux accidents du travail, sujet qui fait débat jusque dans les rangs des parlementaires de l’UMP.

Interrogé par Roselyne Febvre dans l’émission Politiques de FRANCE 24, Jean-François Copé s'est dit satisfait du fait que cette proposition ait émergé des États généraux de la dépense publique, initiative dont les députés UMP sont à l’origine.

Plus généralement, le député-maire de Meaux se réjouit de la conception "américaine" des institutions prônée par Nicolas Sarkozy qui confère au Parlement davantage "de prérogatives". La réforme du travail législatif de mai 2009, qui découle de la révision constitutionnelle de juillet 2008, permet ainsi aux parlementaires de "faire la moitié des textes de lois et de contrôler le gouvernement, ce qui n’était pas le cas auparavant".



"Éric Besson aurait dû venir nous voir"

Malgré tout, ce renforcement du pouvoir législatif n’a pas empêché un récent "couac" avec le ministre de l’Immigration, Éric Besson. La semaine dernière, ce dernier a renoncé à signer le décret d’application de la loi, votée par le Parlement,  prévoyant l’instauration de tests ADN pour les candidats à l’immigration en France dans le cadre du regroupement familial.

Invité de la première partie de Politiques, Éric Besson a assuré qu’il n’était "pas en mesure, dans le délai imparti par la loi, c'est-à-dire avant le 31 décembre 2009, de signer le décret d’application [des tests ADN] [...] conformément à l’esprit et à la lettre de la loi. Par exemple, nos consulats ne sont pas équipés pour faire des prélèvements biologiques, qui sont les empreintes ADN en question", a-t-il expliqué.



Pour Jean-François Copé, le ministre de l'Immigration "aurait dû venir voir [les députés] pour [leur] dire que le texte voté ne [marchait] pas. Ce n’est pas Éric Besson qui est en cause, mais le mode de fonctionnement [des institutions]. Les ministres comme les députés doivent changer leurs méthodes de travail".




Dans les prochaines semaines, le chef de file des députés UMP sera en mesure de roder ces "méthodes". Les débats sur la réforme de la taxe professionnelle, la taxe carbone, les collectivités territoriales ou encore le grand emprunt seront, en effet, autant d’occasions de donner de la voix face à l’exécutif.

Première publication : 25/09/2009

COMMENTAIRE(S)