Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Afrique

Un Afghan suspecté de terrorisme transféré à New York

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2009

Arrêté à Denver, Najibullah Zazi a été transféré à New York où il devra répondre de l'accusation de complot en vue de commettre des attentats à la bombe le 11 septembre, lors des commémorations des attaques contre le Wall Trade Center.

REUTERS - Un ressortissant afghan, arrêté il y a six jours à Denver (Colorado) dans le cadre d'une enquête antiterroriste, a été transféré par avion à New York où il devra répondre de complot en vue de commettre des attentats à la bombe.
 

Najibullah Zazi, 24 ans, employé des services de transports en commun à l'aéroport de Denver, a été transféré après une seconde audience devant un juge qui a ordonné son maintien en détention.
 

"M. Zazi a embarqué à bord d'un avion des U.S. Marshals et a décollé de l'aéroport Centennial de Denver à 12h10 (18h10 GMT) à destination du district est de New York", a dit le chef adjoint des Marshals, Ken Deal.
 

Zazi est accusé d'avoir reçu une formation sur la confection de bombes lors d'une visite au Pakistan l'an passé, puis d'avoir acheté et préparé des substances chimiques dans le but de fabriquer des explosifs artisanaux comme ceux utilisés lors des attentats meurtriers de Londres en juillet 2005.
 
Il a été inculpé de conspiration en vue d'usage d'armes de destruction massive, crime pour lequel il risque la prison à vie s'il est reconnu coupable.
 
Le procureur Tim Neff, intervenant lors de l'audience à Denver, a expliqué avoir des preuves que Zazi avait envisagé de confectionner une bombe et de se trouver à New York le 11 septembre, peut-être pour s'en servir.
 
Pour les services de sécurité américains, ce complot, s'il est avéré, est la menace la plus sérieuse contre la sécurité intérieure des Etats-Unis depuis les attentats du 11 septembre 2001.
 
Avant son interpellation, Zazi avait démenti avoir commis une quelconque infraction.
 
Le père du suspect, Mohammed Zazi, ainsi qu'un imam de New York, Ahmad Afzali, accusé d'avoir averti le jeune homme de la surveillance policière dont il était l'objet, ont été inculpés pour mensonges à des agents fédéraux. Ils ont été remis en liberté jeudi mais placés sous contrôle électronique.

Première publication : 26/09/2009

COMMENTAIRE(S)