Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

Sports

L'équipe kazakhe Astana pourrait perdre sa licence ProTour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/09/2009

L'UCI laisse entendre qu'Astana, l'équipe du vainqueur du Tour de France 2009, Alberto Contador, pourrait perdre sa licence pour cause de salaires impayés. La formation ne pourrait alors plus participer aux grandes courses.

AFP - Le président de l'Union cycliste internationale (UCI), Pat McQuaid, a évoqué samedi un possible retrait de la licence ProTour pour l'équipe Astana, dont le leader pour 2010 est en théorie le vainqueur du Tour, l'Espagnol Alberto Contador.
  
"Une rencontre a eu lieu jeudi (en marge des Championnats du monde de Mendrisio) entre l'UCI et les dirigeants kazakhs", a déclaré Pat McQuaid qui a ajouté n'avoir pas participé à cette discussion mais en avoir eu des échos négatifs.
  
"Il y a la possibilité que la licence soit retirée", a estimé le président de l'UCI en rappelant que le processus de suspension de la licence avait été arrêté en juin, quand Astana avait régularisé sa situation, mais que le dossier existait toujours et avait été complété.
  
Astana, qui a perdu nombre de ses coureurs (Lance Armstrong notamment), est actuellement en conflit avec son manageur, le Belge Johan Bruyneel, sur le départ bien que son contrat porte jusqu'à la fin de l'année prochaine.
  
Bruyneel, annoncé avec Armstrong, n'a pas encore déclaré qu'il dirigerait l'an prochain la nouvelle équipe américaine (Radio Shack) montée autour du septuple vainqueur du Tour.
  
L'imbroglio Astana complique la situation de Contador, lié par contrat jusqu'à la fin 2010.
  
"Nous avons des contacts réguliers avec Contador, il est tenu au courant", a précisé Pat McQuaid.
  
Le président de l'UCI a ajouté qu'il s'était rendu au Kazakhstan voici trois semaines. "On m'a assuré que le président kazakh suivait cette affaire et l'avait confiée à des personnes de confiance", a-t-il dit. "La semaine prochaine, je reprendrai contact pour leur dire que je ne suis pas optimiste".

Première publication : 26/09/2009

COMMENTAIRE(S)