Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Sports

L'Italienne Guderzo devient championne du monde sur route

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2009

Tatiana Guderzo a dominé le championnat du monde féminin de cyclisme sur route, qui s'est couru en Suisse. Elle offre ainsi à l'Italie son deuxième titre en trois ans dans la discipline, après celui décroché par Marta Bastianelli en 2007.

AFP - L'Italienne Tatiana Guderzo a remporté le titre de championne du monde de cyclisme sur route devant la Néerlandaise Marianne Vos et une autre Italienne, Noemi Cantele, samedi, sur le circuit suisse de Mendrisio.
  
Guderzo, âgée de 25 ans, a attaqué dans le dernier tour du parcours, à une dizaine de kilomètres de l'arrivée pour s'imposer avec une vingtaine de secondes d'avance sur ses premières poursuivantes.
  
Vos, 2e et médaille d'argent pour la troisième année consécutivement, a assuré l'essentiel du travail de la poursuite. Elle a toutefois réglé au sprint Cantele et la récente champion du monde du contre-la-montre, l'Américaine Kristin Armstrong, au pied du podium.
  
La Lituanienne Diana Ziliute a réglé un premier peloton pour la 5e place.
  
Guderzo a donné à l'Italie son deuxième titre en trois ans après celui de Marta Bastianelli en 2007.
  
Aucune Française ne s'est classée dans les 20 premières.

Première publication : 26/09/2009

COMMENTAIRE(S)