Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

Au moins 50 personnes portées disparues aux Philippines

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/09/2009

Au moins cinquante personnes sont portées disparues après le passage d'une tempête tropicale dans l'est des Philippines, ce samedi. 1 800 autres ont été évacuées. L'état d'urgence a été décrété dans plusieurs provinces du pays.

AFP - Cinquante personnes au moins sont mortes dans des inondations aux Philippines à la suite d'une tempête tropicale qui a balayé l'est du pays samedi, ont rapporté les médias tôt dimanche.

Le précédent bilan faisait état de 10 morts à Manille, dont un homme et son enfant ensevelis sous un mur effondré.

Le gouvernement philippin a décrété l'état d'urgence à Manille et dans 25 autres provinces du pays.

Quarante personnes au moins auraient péri dans la province de Rizal (est de Manille) alors que des villes entières ont été inondées, a affirmé le gouverneur de la province Casimiro Ynares à la télévision GMA.

Alors que des centaines de personnes, bloquées sur les toits de leur maison, ont lancé des appels d'urgence à l'aide de leurs téléphones portables, la présidente Gloria Arroyo a appelé dimanche au calme, demandant aux sinistrés d'obeïr aux instructions qui leur seront données par leurs autorités locales et les sauveteurs.

Selon ces derniers, environ 1.800 personnes ont déjà été obligées de quitter leurs habitations à cause de la rapide montée des eaux, qui a atteint dans beaucoup d'endroit la hauteur d'un étage d'immeuble.

De nombreux appels ont été lancés sur les radios demandant à celles des personnes réfugiées sur les toits d'y rester en attendant les secours et de ne pas chercher à en descendre.

A Manille, l'électricité a été coupée dans de nombreux quartiers, soit à cause de la montée des eaux, soit par mesure de sécurité pour empêcher que les gens qui quittent leurs habitations ne soient électrocutés.

Une moyenne de 20 tempêtes tropicales frappent les Philippines chaque année, mais ces inondations sont les pires qu'ait connu Manille depuis 20 ans.

Mi-septembre, des inondations et coulées de boue provoquées par une autre tempête tropicale avaient fait 11 morts.

Le responsable de la météorologie nationale, Gener Quitlong, a déclaré à la presse que l'équivalent d'un mois de précipitations était tombé sur la capitale en moins d'une journée. "Nous savions qu'il y aurait de la pluie, mais pas autant", a-t-il dit.

Un des trois aéroports de Manille a du annuler les vols en raison de l'inondation de son système électrique, et au moins quatre hôpitaux de Manille transférer des patients vers les étages supérieurs.

Première publication : 26/09/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)