Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • 2e Division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

FRANCE

Six gendarmes victimes de racisme vont saisir la Halde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/09/2009

Six gendarmes mobiles français, qui estiment être "régulièrement" la cible de propos racistes et de discriminations, vont saisir la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, en vue de l'ouverture d'une enquête.

AFP - Six gendarmes mobiles basés à Satory près de Versailles, qui se disent les cibles de propos racistes et de discriminations de la part d'autres gendarmes, vont saisir la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité), a annoncé vendredi leur avocat.

Ces six gendarmes, qui appartiennent à l'un des huit escadrons du groupement blindé de la gendarmerie mobile (GBGM) de Satory, ont mandaté leur avocat, Me Joseph Cohen-Sabban, pour saisir la Halde en vue de l'ouverture d'une enquête.

La Halde, contactée par l'AFP, n'avait pas reçu vendredi soir le courrier des plaignants.

Affectés à Satory depuis plusieurs années, ces six gendarmes ont "depuis leur arrivée été régulièrement victimes de propos racistes tout comme ils font l'objet de discriminations", selon la saisine de la Halde que l'AFP a consultée.

Un de ces gendarmes aurait ainsi été "maintes fois" appelé "bougnoule" par le commandant de l'unité qui lui rappelle également, selon l'avis de saisine, qu'"il est le +quota+ du secrétariat.

Deux autres gendarmes, d'origine maghrébine et de confession musulmane, affirment eux aussi avoir été l'objet d'"humiliations" au cours de séances de remises de galons.

Les gendarmes plaignants se disent en outre victimes de discriminations, notamment dans leurs "notations administratives singulièrement basses, ce qui a pour conséquence de retarder, voire de rendre impossible toute évolution de carrière", selon l'avis de saisine.

La direction de la gendarmerie, qui n'a pas encore eu connaissance de la saisine de la Halde, a confirmé vendredi soir à l'AFP qu'un gendarme d'origine maghrébine s'était plaint en février auprès de sa hiérarchie de propos racistes tenus par son commandant d'escadron.

Une enquête interne avait été lancée et il avait été "vérifié que des propos discriminatoires et inappropriés avaient été tenus par ce capitaine mais il n'y avait pas de réelle volonté raciste", selon le Service d'information et de relations publiques des armées (Sirpa-gendarmerie).

L'officier de gendarmerie avait alors écopé de trente jours d'arrêt, soit une "lourde sanction", a estimé le Sirpa.

Concernant les accusations de discriminations dans la notation, le Sirpa relève que "parmi les gendarmes, il y a toutes les origines et certains sont bien notés car ils servent bien et d'autres sont mal notés car ils servent mal". "Il n'y a pas de discrimination particulière", assure le Sirpa, ajoutant qu'il y a "des gradés de toutes les origines dans tous les services".

 

Première publication : 26/09/2009

COMMENTAIRE(S)