Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis - Cuba : "Somos todos americanos"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Cuba : la décision historique de Barack Obama

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba - USA : un jour historique"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

Culture

Arrêté, Roman Polanski risque d'être extradé vers les États-Unis

Vidéo par Mariam PIRZADEH

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/09/2009

Accusé d'avoir eu une relation sexuelle avec une Américaine mineure, le réalisateur Roman Polanski a été interpellé en Suisse, où il arrivait pour se rendre au Festival du film de Zurich. Il risque d'être extradé vers les États-Unis.

AFP - Le cinéaste franco-polonais Roman Polanski, arrêté samedi sur mandat d'arrêt américain à son arrivée en Suisse, est en "détention provisoire en attente d'extradition", mais peut faire appel de la décision, a indiqué dimanche un porte-parole du ministère de la Justice.
   
"Je confirme que M. Polanski a été arrêté, les autorités américaines ont lancé une recherche internationale depuis 2005 en rapport avec un mandat d'arrêt de 1978", a dit à l'AFP le porte-parole.
   
M. Polanski se trouve en "détention provisoire en attente d'extradition", selon le porte-parole, qui a souligné que le cinéaste avait la possibilité de faire appel de cette décision devant plusieurs instances.
   
"Il a été arrêté lors de son entrée" sur le territoire suisse, a précisé le porte-parole, qui s'est refusé à divulguer les détails de l'arrestation et le lieu de la détention.
   
Les autorités suisses "doivent maintenant vérifier si Polanski peut effectivement être extradé", a-t-il souligné. Cette vérification peut prendre plusieurs jours.

Agé aujourd'hui de 76 ans, Roman Polanski avait été arrêté en 1977 à Los Angeles à la suite de la plainte des parents d'une adolescente de 13 ans. Il avait plaidé coupable de "relations sexuelles illégales".

Il avait passé un mois et demi en prison. Fin janvier 1978, au lendemain d'une réunion entre ses avocats et un juge lors de laquelle ce dernier avait laissé entendre qu'il allait le renvoyer sous les verrous, Roman Polanski avait pris un avion pour l'Europe où il vit depuis.

La direction du Festival de Zurich a exprimé sa "grande consternation et tristesse". En raison de cette arrestation, les organisateurs ont reporté sine die la remise du prix que le cinéaste franco-polonais aurait dû recevoir dimanche pour honorer l'ensemble de sa carrière.

"Pour l'instant, nous n'avons aucun détail a donné mais les dirigeants du festival s'exprimeront plus tard", a expliqué à l'AFP un porte-parole du Festival de film de Zurich, Pierre-Yves Walder.

De son côté, un représentant de la police cantonale de Zurich a précisé que "l'arrestation de Roman Polanski s'est faite sur ordre de Berne" sans toutefois donner plus de précisions.

Roman Polanski, naturalisé français en 1976, a construit en une quarantaine de films soit comme acteur, comme réalisateur, comme scénariste ou producteur, une oeuvre pleine de grands écarts, suscitant à la fois admiration et réserves, depuis l'iconoclasme de ses premiers opus jusqu'à l'académisme de son "Pianiste".

Accueilli à bras ouverts à Hollywood, l'aventure américaine du cinéaste durera 10 ans, semée de bonheurs et de cauchemars. Bonheur de son mariage avec la ravissante actrice Sharon Tate, des grands films qui font de lui un cinéaste de stature internationale, et cauchemar du sauvage assassinat de cette épouse aimée et enceinte, en 1969 par des satanistes.

C'est aussi outre Atlantique que ce séducteur, qui reconnaît volontiers son goût immodéré pour les femmes, gagne sa réputation sulfureuse, avec notamment en 1977 cette accusation de viol de mineure, qui lui vaudra la prison. A la faveur d'une libération sous caution, il quitte définitivement les Etats-Unis.

 

Première publication : 27/09/2009

COMMENTAIRE(S)