Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Espagne : le difficile combat contre les violences faites aux femmes

En savoir plus

FACE À FACE

Présidence Macron : le début des ennuis ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Wallay", un voyage initiatique au Burkina Faso

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, le Rwanda et les secrets des archives"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Code du travail : menu minceur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

De Rugy élu président de l'Assemblée : une occasion manquée pour la parité

En savoir plus

LE DÉBAT

PMA "pour toutes les femmes" : qu'implique l'avis du Comité d'éthique ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FRANCE

La justice suspend le plan social de RFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/09/2009

Le plan social prévoyant 206 suppressions d'emploi à Radio France Internationale a été suspendu par la justice. Selon la cour, ce plan - à l'origine d'une grève sans précédent dans l'audiovisuel public - est "entaché d'irrégularités".

AFP - La justice a suspendu lundi le plan social prévoyant 206 suppressions d'emplois à Radio France Internationale (RFI) et contesté par le comité d'entreprise (CE) de la radio.

Dans un arrêt consulté par l'AFP, la cour d'appel "ordonne la suspension de l'information/consultation du comité d'entreprise de Radio France Internationale sur le PSE (plan de sauvegarde de l'emploi, ndlr) litigieux jusqu'à la mise en oeuvre des dispositions du présent arrêt".

La cour estime dans sa décision que ce plan, à l'origine, au sein de RFI, de la plus longue grève dans l'histoire de l'audiovisuel public français depuis 1968, est "entaché d'irrégularités".

Elle pose à la direction de RFI plusieurs conditions pour que le plan social soit recevable. Parmi celles-ci figure notamment l'obligation de procéder, avant la consultation du CE, "à une recherche effective et sérieuse de toutes offres de reclassement existantes au sein de toutes les sociétés de l'audiovisuel public".

La cour d'appel infirme ainsi la décision rendue en première instance par le TGI de Paris qui avait débouté, en juillet, le comité d'entreprise de RFI de son recours contre le plan social.

La direction de RFI a annoncé en janvier un plan social de 206 suppressions d'emplois sur un millier et la fermeture de six bureaux en langues étrangères (allemand, albanais, polonais, serbo-croate, turc et laotien), arguant d'une trop faible audience.

Cette décision est à l'origine d'une grève parmi les salariés de la station qui a démarré le 12 mai, s'est interrompue le 10 juillet, avant de reprendre début septembre.
 

Première publication : 28/09/2009

COMMENTAIRE(S)