Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

États-Unis - Cuba : "Somos todos americanos"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Cuba : la décision historique de Barack Obama

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Cuba - USA : un jour historique"

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

Sports

La Malaisie accueille un nouveau tournoi ATP

Texte par Aurélie BLONDEL

Dernière modification : 29/09/2009

Jusqu’au 4 octobre, Kuala Lumpur accueille un nouveau tournoi ATP. L’occasion pour la Malaisie de promouvoir le tennis, un sport pas encore très populaire à Kuala Lumpur, mais surtout de mieux faire connaître le pays à l'étranger.

Pas d’école cette semaine pour Wan Abdul Muiz, Sabrina et les autres juniors de l’équipe de tennis de Malaisie : ils suivent l’Open de Kuala Lumpur, dernier né de la famille des tournois ATP. "Je n’en pouvais plus d’attendre", raconte Sabrina, 14 ans. "Ma fille va pouvoir se rendre compte de visu à quelle vitesse vole la balle avec de tels joueurs, se réjouit son père. D’habitude on ne les voit qu’aux Etats-Unis ou en France, aujourd’hui ils sont à Kuala !"

 

 


Le Russe Nikolay Davydenko, les Espagnols Fernando Verdasco et David Ferrer, le Suédois Robin Söderling, le Français Gaël Monfils, le Chilien Fernando Gonzalez et le Tchèque Thomas Berdych : le tournoi va accueillir 7 des 20 premiers joueurs mondiaux. Les fans de tennis locaux voudraient que l’événement soit un déclic pour cette discipline en Malaisie. "Le tennis est en effet loin d’être le sport le plus populaire ici", explique Thuan Mazlan, 33 ans, venu lundi au Putra Stadium de Kuala Lumpur assister aux premiers matchs du tableau.

 

 


"Les sports que les Malaisiens suivent le plus à la télé et pratiquent le plus sont le football et le badminton. Pour le football, nous regardons surtout le championnat anglais, et pour le badminton nous avons un grand champion dans le pays, Lee Chong Wei, actuellement numéro un mondial. Mais pas de champion pour le tennis", regrette Thuan Mazlan. Aucun Malaisien ne figure d’ailleurs au tableau du tournoi de cette semaine.

Des muscles, une coupe de cheveux…

Thuan Mazlan et les juniors attendent avec impatience l’arrivée de Gaël Monfils, qui vient de remporter son second titre ATP et qui doit affronter ici au premier tour l’Ouzbèque Denis Istomin. Mais le Français a ici une autre fan : la ministre du Tourisme Datuk Seri Dr Ng Yen Yen, qui expliquait la semaine dernière aux journalistes combien elle appréciait ses muscles et sa coupe de cheveux !

En dévoilant il y a quelques jours les derniers chiffres du tourisme - le pays a reçu en août cette année plus de 2 millions de visiteurs soit 10 % de plus qu’en août 2008 -, la ministre a expliqué qu’elle comptait sur le tournoi pour faire connaître encore davantage la Malaisie. "En Asie, seulement cinq villes ont l’honneur d’organiser un tournoi ATP, explique-t-elle. Ce tournoi est l’occasion de montrer au monde des images de la Malaisie, de montrer que la Malaisie est une formidable destination."

 


Comme elle, de nombreux Malaisiens voient dans le tournoi une opportunité pour la presse étrangère de parler de leur pays. D’autant qu’ils craignent que des affaires médiatisées en Europe et aux Etats-Unis cet été n’en aient terni l’image. Notamment une manifestation réprimée par la police et le sort de cette musulmane condamnée à six coups de bâtons pour une bière. "Si j’étais étranger, je penserais que la Malaisie est un pays extrémiste", regrette Adrian, 48 ans. Il espère que les médias étrangers "en feront autant sur ce tournoi que sur l'affaire de la bière".

Première publication : 28/09/2009

COMMENTAIRE(S)