Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : elle filme au péril de sa vie à Raqqa, fief de l'EI en Syrie

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les sports oubliés dans le vent

En savoir plus

SUR LE NET

Instagram bloqué en Chine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Diane von Furstenberg : "J'ai vécu l'American dream"

En savoir plus

  • En direct : suivez le match PSG - FC Barcelone

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Manifestations à Hong Kong : Pékin prive les Chinois d’informations sur Internet

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Hong Kong toujours bloquée, l'exécutif demande la fin des manifestations

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

  • Présidentielle brésilienne : Dilma Rousseff, touchée mais pas coulée

    En savoir plus

  • Vidéo : les Kurdes de Turquie tentent de rallier Kobani, assiégée par l’EI

    En savoir plus

Economie

Danone et le chinois Wahaha mettent un terme à leur partenariat

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/09/2009

Le groupe agroalimentaire français Danone et son homologue chinoise Wahaha ont conclu un "accord amiable" prévoyant la fin de leur coentreprise. Une décision qui met un terme aux différends judiciaires opposant les deux sociétés.

AFP - Les groupes agro-alimentaires français Danone et chinois Wahaha ont annoncé mercredi avoir mis fin à leur litige vieux de deux ans par un "accord amiable" au terme duquel le groupe français se retire de la co-entreprise.

Dans le cadre de cet accord, qui reste soumis au feu vert des autorités chinoises mais a été soutenu par "les gouvernements chinois et français", Wahaha, numéro un chinois des boissons non-alcoolisées, et Danone, grand groupe français présent dans le monde entier, "vont mettre fin à leurs relations actuelles de co-entreprise", a indiqué un communiqué.

"Danone a accepté de vendre ses 51% dans la co-entreprise Danone-Wahaha à ses partenaires chinois", a poursuivi le texte, sans donner le montant de cette cession.

"Cet accord mettra fin à toutes les procédures judiciaires liées aux différends entre les deux parties", ajoute-t-il.

En juillet 2008, le conseil juridique de Wahaha avait affirmé que le groupe français réclamait 17,6 milliards de yuans (1,62 milliard d'euros) pour sortir de la co-entreprise, mais que cette dernière n'acceptait de payer que cinq fois moins.

Au centre de le la discorde entre les deux groupes figurent une quarantaine de sociétés montées par Zong Qinghou, le fondateur de Wahaha, qui font concurrence aux coentreprises Wahaha-Danone en exploitant les mêmes produits de la marque chinoise, illégalement selon Danone.

Après des mois de querelles publiques, parfois violentes, les deux parties avaient accepté en décembre 2007 de suspendre les procédures judiciaires en cours pour négocier.

Un mois auparavant, en visite à Pékin, le président français Nicolas Sarkozy avait évoqué le dossier avec son homologue chinois Hu Jintao, espérant "des progrès concrets dans la recherche d'une solution à l'amiable avec le soutien des deux pays".

Dans le communiqué publié mercredi, le PDG du groupe Danone, Franck Riboud, a souligné que Danone avait "un engagement de longue date en Chine, où il est présent depuis 1987".

"Nous souhaitons accélérer la réussite de nos activités chinoises, conformément à notre mission d'apporter la santé à travers l'alimentation au plus grand nombre de personnes", a-t-il dit.

De son côté, Zong Qinghou, président du groupe Wahaha, a affirmé que "la Chine est un pays ouvert et que les Chinois ont l'esprit ouvert".

"Les sociétés chinoises souhaitent coopérer et croître avec leurs homologues mondiaux sur une base d'égalité et de bénéfice mutuel", a-t-il expliqué.

La querelle entre Danone et Wahaha avait pris un tour nationaliste, Zong accusant les Français de vouloir s'emparer d'une marque nationale chinoise.

Première publication : 30/09/2009

COMMENTAIRE(S)