Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Une enquête préliminaire vise le financement de la campagne 2007 de Sarkozy

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

Economie

La crise entrave l'entrée des jeunes diplômés sur le marché du travail

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/10/2009

Les jeunes diplômés français ont de plus en plus de mal à entrer dans la vie active. Trois impétrants sur dix cherchent encore un emploi huit mois après l'obtention de leur diplôme. Et seule la moitié d'entre eux a signé un CDI.

AFP- La majorité des diplômés Bac+4 de la promotion 2008 (68%) occupaient un emploi au printemps 2009, mais trois débutants sur dix (32%) étaient toujours à la recherche d'un travail au bout de huit mois, contre moins de 25% avant la crise, selon une enquête de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec)

 

Les conditions d'embauche ont également été "moins bonnes" que pour la promotion 2007 avec une rémunération médiane de 26.400 euros (contre 27.300 euros) et un nombre de CDI en baisse (54% en ont signé un, -7 points), selon l'Apec.

 

L'enquête est réalisée chaque printemps auprès d'un échantillon de 4.000 jeunes.
 
"La situation des jeunes diplômés est préoccupante et tout laisse penser qu'elle le sera plus encore pour la promotion qui va arriver sur le marché à la fin du premier semestre 2010", a souligné l'Apec dans un communiqué.

 

Alors que le nombre des offres d'emplois cadres a chuté de -30% de janvier à août (le retournement est deux fois plus fort que lors des précédentes récessions), "les entreprises privilégient les candidats ayant 10 à 20 ans d'expérience au détriment des jeunes qu'il faut former et intégrer", a noté lors d'un point presse le directeur général, Jacky Chatelain.

 

"Plus que jamais il faut se préparer tôt et la recherche de stage est encore plus stratégique", a-t-il ajouté, en annonçant un nouveau service en ligne gratuit de préparation à la recherche d'emploi et la tenue avant Noël de forums entreprises/jeunes diplômés dans huit grandes villes baptisés "Booster Tour".

 

Toutes les disciplines étudiées ont été touchées.
 

En revanche, par filière, les écoles de commerce et de gestion s'en sont mieux sorties, prenant la première place du classement avec 73% d'anciens élèves casés au bout de huit mois.

 

Les universités demeurent "sensiblement moins bien loties", selon l'Apec.
 

Plus "inhabituel", selon l'Apec, "les diplômés des écoles d'ingénieurs, même s'ils restent en bonne place, connaissent la plus forte baisse du taux d'emploi, en ligne avec la conjoncture dégradée dans l'industrie".

 

Les ingénieurs généralistes, métallurgie, mécanique et aéronautique, et les jeunes diplômés d'électronique et de productique, ont été le plus pénalisés, tout comme les jeunes diplômés de la finance.

 

Les Bac+4 du secteur informatique, télécommunications et technologies multimédia sont en revanche relativement épargnés, tout comme les diplômés du secteur médical, pharmacie, paramédical, social.

Première publication : 02/10/2009

COMMENTAIRE(S)