Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Les prisons américaines à l’heure de la réforme

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Des polémiques françaises : Valls chante Marianne aux seins nus, Macron quitte Bercy

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'attente des résultats de la présidentielle se prolonge dans l'appréhension à Libreville

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

Asie - pacifique

Le nouveau chef taliban serait mort, dixit un responsable américain

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/10/2009

Un responsable américain spécialiste du contre-terrorisme a affirmé à l'AFP que Hakimullah Mahsud, qui a succédé à Baïtullah Mahsud à la tête des Taliban pakistanais en août dernier, serait mort "récemment".

AFP - Le nouveau chef des talibans du Pakistan Hakimullah Mehsud, qui a succédé récemment à Baïtullah Mehsud, pourrait avoir été tué récemment lors de querelles intestines, a indiqué samedi un haut responsable américain spécialiste du contre-terrorisme.
   
"Il y a des raisons de croire qu'Hakimullah est mort récemment - peut-être à cause de luttes internes entre factions des talibans pakistanais", a indiqué le responsable à l'AFP sous le couvert de l'anonymat, précisant que le décès du chef taliban restait à confirmer.
   
Le Pentagone s'est refusé pour le moment à commenter cette information, qui fait l'objet d'un examen par les autorités américaines et pakistanaises.
   
Hakimullah Mehsud, qui serait âgé d'une trentaine d'années, a succédé à Baïtullah Mehsud, tué en août lors d'un bombardement américain. Ce dernier était le leader extrémiste le plus recherché du Pakistan.
   
Les Etats-Unis, qui avaient mis sa tête à prix pour 5 millions de dollars, le considéraient comme le principal relais d'Al-Qaïda au Pakistan, où le réseau d'Oussama ben Laden a reconstitué ses forces dans les zones tribales du nord-ouest, frontalières avec l'Afghanistan.
   
Les experts et responsables des forces de sécurité pakistanais considèrent que la mort de Baïtullah Mehsud a déclenché une guerre des chefs au sein du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), provoquant des escarmouches parfois meurtrières entre leurs combattants.
   
Si le décès de Hakimullah Mehsud se confirme, ce serait un sérieux revers pour les talibans.
   
"Bien sûr, ce serait une bonne chose si Hakimullah était hors circuit", a dit le responsable américain.
   
"Nous travaillons ardemment - comme les Pakistanais - pour déterminer ce qui lui est arrivé", a-t-il ajouté.
   
Le frère de Hakimullah, Kalimullah Mehsud a été tué lundi au cours d'une bataille dans le Waziristan, territoire frontalier de l'Afghanistan, selon les autorités pakistanaises.
   
Le jeune chef taliban, qui n'est pas apparu publiquement depuis qu'il a succédé à Baïtullah Mehsud, a deux autres frères encore en vie.
   
Le TTP, qui a fait allégeance à Al-Qaïda dès sa création en décembre 2007, est responsable de la vague sans précédent d'attentats --suicide pour la grande majorité-- qui a fait plus de 2.100 morts ces deux dernières années dans tout le Pakistan.
 

Première publication : 03/10/2009

COMMENTAIRE(S)