Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les marchés financiers inquiets pour l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Hecker : "Il faut faire plus sur la prévention de la radicalisation"

En savoir plus

FOCUS

Le divorce bientôt légal aux Philippines ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Mark Zuckerberg: "Opération contrition"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : trois "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

LE DÉBAT

Banlieues en France : Macron annonce une "nouvelle méthode"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hubert Védrine : "L'objectif de Trump est de renverser le régime iranien"

En savoir plus

FRANCE

Les militants espèrent que la consultation ne restera pas sans suite

Texte par Benjamin DODMAN , Thibault LIEURADE

Dernière modification : 03/10/2009

Les militants PS ont approuvé la feuille de route de la rénovation proposée par la première secrétaire Martine Aubry le 1er octobre, mais soulignent que le plus dur reste à venir. Reportage dans le XIVe arrondissement de Paris.

C’était un scrutin interne à haut risque pour Martine Aubry. La participation devait être un révélateur de la confiance accordée par les militants à leur première secrétaire, dont la première année à la tête du PS ne fut pas une sinécure.

Dans les sections PS du XIVe arrondissement de Paris, où FRANCE 24 s’est rendu, le taux de participation (environ 28 %) a été inférieur à la moyenne nationale (46 % selon les chiffres provisoires). Mais, comme dans le reste du pays, le taux de participation s'avère supérieur aux attentes.

Les 11 questions proposées, dont celles sur les primaires ouvertes en vue de la présidentielle et du non-cumul des mandats, ont été massivement approuvées, comme partout ailleurs.




Et maintenant, l’acte 2

"L’acte 1, scène 1" de la rénovation, comme le qualifie le secrétaire national à la rénovation Arnaud Montebourg, a donc pris des allures de "happy beginning". Ce qui ne veut pas dire que la saga ne tournera pas à la tragédie ou à la comédie dans les actes suivants. Bal des égos, mise en place d'un programme ou même légitimité des votes internes... Les militants rappellent que le plus difficile reste à venir.



La chef de file des socialistes, Martine Aubry, donnera la suite du programme lors d'une conférence de presse le 7 octobre.

 

Première publication : 03/10/2009

COMMENTAIRE(S)