Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

FRANCE

Les militants espèrent que la consultation ne restera pas sans suite

Texte par Benjamin DODMAN , Thibault LIEURADE

Dernière modification : 03/10/2009

Les militants PS ont approuvé la feuille de route de la rénovation proposée par la première secrétaire Martine Aubry le 1er octobre, mais soulignent que le plus dur reste à venir. Reportage dans le XIVe arrondissement de Paris.

C’était un scrutin interne à haut risque pour Martine Aubry. La participation devait être un révélateur de la confiance accordée par les militants à leur première secrétaire, dont la première année à la tête du PS ne fut pas une sinécure.

Dans les sections PS du XIVe arrondissement de Paris, où FRANCE 24 s’est rendu, le taux de participation (environ 28 %) a été inférieur à la moyenne nationale (46 % selon les chiffres provisoires). Mais, comme dans le reste du pays, le taux de participation s'avère supérieur aux attentes.

Les 11 questions proposées, dont celles sur les primaires ouvertes en vue de la présidentielle et du non-cumul des mandats, ont été massivement approuvées, comme partout ailleurs.




Et maintenant, l’acte 2

"L’acte 1, scène 1" de la rénovation, comme le qualifie le secrétaire national à la rénovation Arnaud Montebourg, a donc pris des allures de "happy beginning". Ce qui ne veut pas dire que la saga ne tournera pas à la tragédie ou à la comédie dans les actes suivants. Bal des égos, mise en place d'un programme ou même légitimité des votes internes... Les militants rappellent que le plus difficile reste à venir.



La chef de file des socialistes, Martine Aubry, donnera la suite du programme lors d'une conférence de presse le 7 octobre.

 

Première publication : 03/10/2009

COMMENTAIRE(S)