Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Reportages

Des femmes témoignent de viols commis par les militaires

Vidéo par Tatiana MOSSOT

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/10/2009

Plusieurs femmes affirment avoir été victimes de viols lors de la sanglante répression de la manifestation de l'opposition, le 28 septembre, à Conakry. Envoyée spéciale de FRANCE 24 en Guinée, Tatiana Mossot a recueilli leurs témoignages.

Dans le reportage proposé ci-dessus par FRANCE 24, des femmes affirment avoir été violées par des militaires durant la manifestation, durement réprimée par l’armée et la garde présidentielle, organisée à Conakry le 28 septembre.

 

L'une d'entre elle témoigne : "Il y a quelqu'un qui est venu mettre sa main sur... Je ne sais pas comment dire ça..." Le sexe ? "Oui. Donc, ils m'ont violée. Je suis sortie du stade nue."

 

Le rassemblement du 28 septembre est désormais synonyme de la barbarie infligée à ces femmes. Lorsque les militaires ont tiré sur les manifestants, seules ces dernières ont eu du mal à s'échapper. La panique ayant gagné la foule, elles se sont retrouvées prisonnières des soldats.

 

Un homme témoigne : Il y avait "cinq filles, cinq soldats. Ils les violaient. Je me suis retourné. Derrière le portail, [un autre prenait son] fusil comme ça, et il le faisait rentrer dans le sexe d'une fille."

 

Interrogé sur les témoignages de viols, le ministre guinéen de la Santé a expliqué que les hôpitaux n'ont été saisis d'aucune plainte. Ce n’est pourtant pas l'avis d’un médecin urgentiste, qui souhaite garder l'anonymat : "Le viol collectif, le viol en plein jour sur un terrain, sincèrement, c'est inhabituel en Guinée. Et c'est préoccupant. [Les femmes] ont peur de venir. Et nous, on n’est pas très rassuré parce qu'on craint les conséquences de s'être exprimé."

 

Des appels ont été lancés par les médecins à travers les radios locales, afin d'inciter les victimes à venir recevoir des soins et effectuer le test de détection du VIH-sida. Plusieurs ONG enquêtent sur ces viols, passibles de lourdes peines devant le Tribunal pénal international (TPI).

 

Le président de l'Organisation guinéenne de défense des droits de l'homme (OGDH), Thierno Maadjou Sow, a déclaré à l’AFP disposer déjà des témoignages "d'une trentaine de femmes violées" par les militaires, le 28 septembre.

  

"Nous sommes en train de constituer une association de femmes violées, afin que les victimes puissent porter plainte", annonce ce Guinéen de 77 ans, ancien vice-président de la Fédération international des droits de l'Homme (FIDH).

Première publication : 05/10/2009

COMMENTAIRE(S)