Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

EUROPE

Large victoire des socialistes aux législatives anticipées

Vidéo par Meriem Amellal

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 16/10/2009

Le Pasok (socialiste) a ravi le pouvoir aux conservateurs en Grèce. Le parti, emmené par Georges Papandréou, obtient 160 des 300 sièges du Parlement, selon des résultats portant sur 85 % des bureaux de vote.

La gauche revient aux affaires en Grèce après des législatives anticipées, convoquées et perdues, par les conservateurs, au pouvoir depuis cinq ans.

 

Après le dépouillement de près de 99 % des bulletins, le parti socialiste Pasok de Georges Papandréou obtient 43,94 % des suffrages, soit 160 sièges sur les 300 que compte l’unique chambre du Parlement grec.

 

 

Le Premier ministre sortant, Costas Caramanlis, qui avait ramené la droite au pouvoir en 2004 après près de 20 ans de règne socialiste, avait convoqué ces législatives anticipées à mi-mandat pour accroître sa majorité dans le but de mener une politique d’austérité.

 

"Un vote sanction contre le gouvernement conservateur"

 

L’échec est d’autant plus cuisant pour les conservateurs qu’ils réalisent leur plus mauvais score depuis la création de leur parti, Nouvelle Démocratie, en 1974. Costas Caramanlis a rapidement reconnu sa défaite et s’est engagé à quitter prochainement la présidence de la formation. "La seule voie honnête et responsable pour moi est d'assumer la responsabilité de cette défaite et de mettre en route la procédure pour convoquer un congrès exceptionnel du parti dans un mois", a-t-il déclaré devant la presse.

 

La victoire du socialiste Georges Papandréou est avant tout "un vote sanction contre le gouvernement conservateur", estime la correspondante de FRANCE 24 en Grèce, Alexia Kefalas. Selon elle, "beaucoup reprochent à Costas Caramanlis d’avoir très mal géré les affaires de l’État, notamment lors des incendies de cet été ou lors de la vague d’émeutes qui a secoué le pays en décembre 2008."

 

Le futur Premier ministre a fait campagne avec un programme de soutien aux bas revenus et d’alourdissement de la fiscalité sur les plus hauts salaires. Il a promis un plan de relance massif pour faire face à une situation économique préoccupante, avec une croissance nulle en 2009 et une dette publique évaluée à 103 % du produit intérieur brut (PIB).

 

 

La politique en Grèce, une affaire de famille

 

La scène politique grecque présente l’originalité d’être constituée de clans familiaux qui se partagent le pouvoir depuis des décennies. Le père et le grand-père du socialiste Georges Papandréou ont été Premiers ministres avant lui. L’oncle de Costas Caramanlis a lui aussi été chef du gouvernement, un poste qu’il a même occupé à quatre reprises.

 

Une spécificité que déplore l’écrivain grec Takis Théodoropoulos, sur l’antenne de FRANCE 24 : "En 1944, à la libération, le Premier ministre s’appelait Papandréou ; quand j’avais 5 ans, le Premier ministre s’appelait Caramanlis ; quand j’avais 19 ans le Premier ministre s’appelait Papandréou ; à aujourd’hui 50 ans, le Premier ministre s’appelle encore Papandréou ; la politique ne s’hérite pourtant pas…’’

 


 

Première publication : 05/10/2009

COMMENTAIRE(S)