Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : à quand la suite ? (Partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Brex... pschitt ?"

En savoir plus

MODE

Mode masculine été 2017 part 1

En savoir plus

#ActuElles

Femmes artistes : sortir des oubliettes de l'Histoire

En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang prêt à revenir à la table des négociations

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/10/2009

Le président nord-coréen a annoncé au Premier ministre chinois que Pyongyang était prêt à reprendre les discussions multilatérales sur son désarmement nucléaire. La Corée du Nord avait claqué la porte des négociations en avril.

AFP - La Corée du Nord est d'accord pour reprendre les négociations à six sur son désarmement nucléaire, a déclaré lundi le numéro un nord-coréen Kim Jong-il au Premier ministre chinois Wen Jiabao, selon l'agence Chine Nouvelle (Xinhua).

MM. Wen et Kim "sont parvenus à un consensus vital sur la réalisation de la dénucléarisation de la péninsule coréenne", au cours d'entretiens à Pyongyang, a écrit l'agence dans une brève dépêche datée de Corée du Nord.

"Pendant la réunion, Kim a déclaré que la Corée du Nord souhaitait participer aux pourparlers multilatéraux, y compris aux pourparlers à six parties, en fonction des progrès dans ses discussions avec les Etats-Unis", a poursuivi Xinhua.

La Chine accueille depuis 2003 les discussions à six pays (Corée du Nord, Corée du Sud, Etats-Unis, Chine, Japon, Russie) visant à convaincre Pyongyang de renoncer au nucléaire en échange d'une aide dans le secteur énergétique.

Ces tractations au long cours sont dans l'impasse depuis que le régime nord-coréen a claqué la porte des négociations en avril après un tir de missile controversé sanctionné par le Conseil de sécurité de l'ONU.

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao effectue depuis dimanche une visite chez son allié nord-coréen.
 

Première publication : 05/10/2009

COMMENTAIRE(S)