Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Asie - pacifique

Pyongyang s'apprêterait à redémarrer le réacteur de Yongbyon

Vidéo par Céline MISSOFFE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/10/2009

Alors que le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-il, s'est dit prêt à reprendre les négociations, Séoul affirme que la centrale de Yongbyon, dédiée à la production de combustible et de plutonium enrichi, est sur le point d'être relancée.

REUTERS - La Corée du Nord est entrée dans la dernière phase de remise en marche de sa centrale de Yongbyon, élément central de son programme nucléaire, rapporte mardi l'agence sud-coréenne Yonhap.

"Le travail de relance des installations nucléaires à Yongbyon est en cours depuis le début de l'année", a dit une source gouvernementale sud-coréenne à Yonhap, sous le sceau de l'anonymat.

"Nous avons obtenu des informations indiquant que le travail de relance est dans ses dernières phases", a ajouté cette source.

La Corée du Nord avait entrepris l'année dernière de démanteler son complexe sous la supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique, dans le cadre des pourparlers à six visant à interrompre son programme nucléaire.

Mais elle a quitté ces discussions il y a un an et expulsé peu après les inspecteurs de l'AIEA, annonçant alors qu'elle ferait le nécessaire pour redémarrer sa centrale nucléaire, dédiée à la production de combustible et de plutonium enrichi.

Mardi, le numéro un nord-coréen Kim Jong-il s'est dit prêt à reprendre le dialogue sur le nucléaire, mais il a exigé d'avoir au préalable des discussions directes avec les Etats-Unis.

Première publication : 06/10/2009

COMMENTAIRE(S)