Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Economie

Total et GDF Suez acquièrent 25 % d'un champ gazier kazakh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/10/2009

À l'occasion de la visite du président français, Nicolas Sarkozy, au Kazakhstan, Total et GDF Suez vont signer un accord portant sur l'achat d'une partie du champ gazier de Khvalynskoye. Montant de la transaction : 1 milliard de dollars.

REUTERS - Total et GDF Suez vont prendre 25% du champ gazier kazakh de Khvalynskoye pour environ un milliard de dollars, a annoncé mardi le directeur général de Total Christophe de Margerie.

 

Un accord en ce sens devait être signé à l’occasion de la visite officielle de Nicolas Sarkozy au Kazakhstan.

 

La part de Total dans ce champ dont l’opérateur est le russe Lukoil sera de 17% et celle de GDF Suez de 8%, a précisé Christophe de Margerie à quelques journalistes.

 

L’acquisition se fera auprès du groupe kazakh KMG, propriétaire à 50% de ce champ qui pourrait être opérationnel en 2016.

 

Sa production estimée sera de 8 à 9 milliards de mètres cube par an et sera destinée essentiellement au marché russe.

 

 

Première publication : 06/10/2009

COMMENTAIRE(S)