Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Economie

Total et GDF Suez acquièrent 25 % d'un champ gazier kazakh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/10/2009

À l'occasion de la visite du président français, Nicolas Sarkozy, au Kazakhstan, Total et GDF Suez vont signer un accord portant sur l'achat d'une partie du champ gazier de Khvalynskoye. Montant de la transaction : 1 milliard de dollars.

REUTERS - Total et GDF Suez vont prendre 25% du champ gazier kazakh de Khvalynskoye pour environ un milliard de dollars, a annoncé mardi le directeur général de Total Christophe de Margerie.

 

Un accord en ce sens devait être signé à l’occasion de la visite officielle de Nicolas Sarkozy au Kazakhstan.

 

La part de Total dans ce champ dont l’opérateur est le russe Lukoil sera de 17% et celle de GDF Suez de 8%, a précisé Christophe de Margerie à quelques journalistes.

 

L’acquisition se fera auprès du groupe kazakh KMG, propriétaire à 50% de ce champ qui pourrait être opérationnel en 2016.

 

Sa production estimée sera de 8 à 9 milliards de mètres cube par an et sera destinée essentiellement au marché russe.

 

 

Première publication : 06/10/2009

COMMENTAIRE(S)