Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

Sports

À trois jours d'un match capital, Emmanuel Adebayor se confesse

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/10/2009

Alors que le Togo affronte, samedi, le Cameroun dans un match capital pour sa qualification au Mondial-2010, l'attaquant vedette des Éperviers revient sur les mauvaises performances de son équipe et sur l'éviction de son sélectionneur.

Troisième de son groupe en phase de qualification pour le Mondial-2010, le Togo doit impérativement gagner ses deux prochaines rencontres pour espérer prendre la direction de l'Afrique du Sud. À Yaoundé, chez les leaders camerounais, d'abord, puis contre le Gabon d’Alain Giresse, qui occupe actuellement la deuxième place de la poule.

Avant ces deux matchs à haut risque pour les Togolais, l’attaquant vedette des Éperviers, Emmanuel Adebayor, veut croire en les chances de son équipe, même si ses derniers résultats ne plaident pas en sa faveur.

"On a déconné", déplore l’attaquant de Manchester City. Selon lui, l’équipe a manqué de concentration après sa première victoire contre le Cameroun (1-0). Depuis en effet, la sélection togolaise a enregistré une défaite (à Libreville) et deux matchs nuls, face au Maroc.

À la suite de ces mauvais résultats, Jean Thissen, l’entraîneur belge du Togo, a été limogé. Un choix discutable qu’Adebayor n’explique pas : "On ne fait pas signer un nouvel entraîneur une semaine avant un match aussi important. Mais que voulez-vous que je vous dise ? On fonctionne comme ça, en Afrique…"

Première publication : 07/10/2009

COMMENTAIRE(S)