Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Moyen-Orient

La Libye demande une réunion d'urgence sur le rapport Goldstone

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/10/2009

La Libye réclame la tenue d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'ONU pour examiner le rapport de la commission Goldstone. Israël y est accusée de "crimes de guerre" lors de son offensive menée dans la bande de Gaza.

AFP - La Libye a demandé mardi une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur le rapport de l'ONU fustigeant l'attitude d'Israël pendant la guerre de Gaza, a-t-on appris de sources diplomatiques.
  
L'ambassadeur adjoint de Libye, Ibrahim Dabbashi, a indiqué à l'AFP que son pays, agissant au nom du groupe arabe à l'ONU, avait demandé la tenue d'une réunion d'urgence du Conseil pour examiner le rapport de la commission Goldstone, qui avait été chargée d'enquêter sur les événements de Gaza par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU.
  
Le rapport accuse notamment Israël de "crimes de guerre" durant son offensive contre le territoire palestinien en décembre-janvier derniers.
  
Selon des diplomates arabes, le Conseil de sécurité, dont la présidence est assurée ce mois-ci par le Vietnam, aura des consultations mercredi pour décider s'il tiendra ou non une réunion formelle sur le sujet.
  
Le président palestinien Mahmoud Abbas a exprimé, dans un entretien téléphonique depuis Rome avec l'AFP à Ramallah, sa satisfaction après la demande de la Libye, seul Etat arabe siégeant actuellement au Conseil de sécurité. "La démarche de la Libye constitue un soutien aux droits du peuple palestinien", a-t-il dit.
  
M. Abbas a lui-même opéré un revirement sur cette question, après avoir été favorable à un report du vote du Conseil des droits de l'homme de l'ONU sur ce rapport controversé, ce qui lui avait valu de très vives critiques dans les rangs palestiniens, y compris dans son propre camp.
  
"Le président Abbas examine sérieusement la possibilité de demander au bloc arabe et islamique de présenter officiellement le rapport Goldstone aux organes internationaux, y compris l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité des Nations unies", avait déclaré le principal négociateur palestinien, Saëb Erakat.
  
Cette annonce survenait alors que M. Abbas était sur la sellette, accusé d'avoir cédé à des pressions des Etats-Unis pour remettre aux calendes grecques l'examen du rapport de la commission d'enquête de l'ONU sur la guerre de Gaza.
  
Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a reporté à sa session de mars 2010 le vote d'une résolution sur ce rapport.
  
L'offensive israélienne contre la bande de Gaza, du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009, a fait plus de 1.400 morts palestiniens, en majorité des civils, selon des sources médicales palestiniennes.

Première publication : 07/10/2009

COMMENTAIRE(S)