Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

Afrique

Un navire de la marine française attaqué par des pirates somaliens

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/10/2009

Un navire militaire français, baptisé "La Somme", a été attaqué par des pirates somaliens dans la nuit de mardi à mercredi. Pris en chasse, l'une des deux embarcations des assaillants a été interceptée. Cinq pirates ont été arrêtés.

AFP - Le navire amiral des forces navales françaises déployées dans l'océan Indien, La Somme, a été attaqué par des pirates somaliens dans la nuit de mardi à mercredi, cinq assaillants étant faits prisonniers, a-t-on appris auprès de l'état-major des armées à Paris.


"L'attaque est survenue vers 01H00 locale à 250 miles nautiques (460 kilomètres) au large des côtes somaliennes alors que La Somme faisait route vers des frégates de l'opération (européenne de lutte contre la piraterie) Atalanta pour les ravitailler", a expliqué l'amiral Christophe Prazuck, de l'état-major, interrogé par l'AFP.

Selon lui, "les pirates, qui, trompés par l'obscurité, ont pris le bâtiment français pour un navire de commerce, étaient à bord de deux embarcations et ont ouvert le feu à la Kalachnikov".

La Somme, a-t-il poursuivi, a alors "pris en chasse l'une des deux embarcations qui s'est immobilisée après une heure de poursuite, l'autre parvenant à prendre la fuite".


A bord, les militaires français ont trouvé cinq hommes mais ni armes, ni eau, ni même nourriture, a expliqué l'amiral Prazuck, selon lequel les assaillants "ont tout jeté par-dessus bord".

"Il n'y a pas de blessé, ni côté français ni côté somalien" et les cinq assaillants présumés étaient encore "retenus" mercredi à la mi-journée à bord de La Somme", a-t-il encore indiqué.

La Somme, un pétrolier ravitailleur, accueille actuellement à son bord l'état-major de l'amiral commandant les forces navales françaises, mais aussi terrestres et aériennes, de l'océan Indien (Alindien).

Cet état-major participe ainsi à la "Task Force 150", volet naval de l'opération américaine "Enduring Freedom" de lutte contre le terrorisme déclenchée après les attentats du 11 septembre 2001.

Il a également commandé les opérations conduites pour libérer des équipages de navires français pris en otages par des pirates somaliens, comme celui du voilier Le Ponant en avril 2008.

Il ne s'agit pas de la première attaque visant un bâtiment militaire français. Début mai une frégate de la marine nationale avait déjà été prise pour cible, par méprise, par des pirates somaliens. Plusieurs d'entre eux avaient également été faits prisonniers.

Première publication : 07/10/2009

COMMENTAIRE(S)