Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 21/07/2017

Afghanistan : les enlèvements, une crainte au quotidien

© France 24

Plus de 300 enlèvements ont été recensés en Afghanistan en 2016. Ils sont le fait de groupes terroristes, mais aussi, et surtout, de réseaux criminels. Et si l'on entend souvent parler, dans les médias, d'étrangers enlevés par les Taliban, plus de 90 % des victimes sont des Afghans. Outre les conséquences sociétales, ces kidnappings ont aussi un impact désastreux sur l'économie du pays.

Les enlèvements se multiplient en Afghanistan, et c'est un fléau qui frappe une population déjà accablée par la guerre et les attentats. En 2016, la police a comptabilisé presque un enlèvement chaque jour, et le chiffre réel serait bien supérieur, car beaucoup ne sont pas signalés à la police.

Les expatriés qui vivent encore en Afghanistan, diplomates et humanitaires essentiellement, limitent au maximum leurs déplacements et restent cantonnés dans leurs résidences sécurisées, avec gardes armés et chambre forte où se réfugier en cas d'intrusion. Mais le phénomène touche avant tout les Afghans et reste très peu évoqué par la presse, alors même que les groupes criminels exercent une violence parfois extrême sur leurs victimes. Les enregistrements audio et vidéo d'actes de torture sont envoyés aux familles.

Face aux kidnappings, la police réagit comme elle le peut. Une unité spécialisée a été créée à Kaboul, mais ses moyens sont limités et le nombre de kidnappings continue d'augmenter.

Conséquence : les entrepreneurs ne voulant pas attirer l'attention, l'enregistrement de nouvelles compagnies a chuté de 50 % en 2016, selon la Chambre de commerce d'Afghanistan. Même les investisseurs afghans préfèrent placer leur argent à l'étranger, ce qui représente un manque à gagner pour l’économie du pays estimé à un milliard d'euros.

Par Camille LE POMELLEC , Sonia GHEZALI

Les archives

20/07/2017 Asie - pacifique

Afghanistan : les enlèvements, une crainte au quotidien

Plus de 300 enlèvements ont été recensés en Afghanistan en 2016. Ils sont le fait de groupes terroristes, mais aussi, et surtout, de réseaux criminels. Et si l'on entend souvent...

En savoir plus

14/07/2017 Asie - pacifique

Football : l'empire chinois contre-attaque

Depuis plusieurs mois, la Chine rebat les cartes du football mondial. Grâce à des moyens quasi illimités, joueurs et entraîneurs issus des meilleurs clubs mondiaux y affluent...

En savoir plus

14/07/2017 Moyen-Orient

Exclusif : à l'assaut de Raqqa, fief de l'EI en Syrie

Dans le nord de la Syrie, la ville de Raqqa est aux mains du groupe État islamique (EI) depuis début 2014. Jusqu'à récemment encore impénétrable, cette ville stratégique,...

En savoir plus

07/07/2017 Pologne

Pologne : le grand écart européen

En Pologne, Jaroslaw Kaczynski, le chef de Droit et Justice (PiS), joue les francs-tireurs. Son parti, très influent sur le gouvernement, s'affranchit de plus en plus des règles...

En savoir plus