Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ébossé : une contre-autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

États-Unis - Cuba, un rapprochement historique

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi, à 20h40.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 22/12/2014

Argentine : le bilan Kirchner

© France 24

La présidente argentine est adulée ou détestée. Celle qu’on surnomme "la nouvelle Eva Perón" ne laisse pas indifférent. En 2007, Cristina Kirchner succédait à son mari à la présidence de l’Argentine. Aujourd’hui, malgré le marasme économique et une corruption endémique, elle fait encore rêver des millions d’Argentins. Pour ses détracteurs, les mesures qui ont fait son succès s’apparentent plus à du populisme… Mais quelle est donc le bilan Kirchner ?

En 2015, la présidente Cristina Kirchner cédera son poste après deux mandats de quatre ans à la tête de l'Argentine. Entre avancées sociales et blocages économiques, son bilan est mitigé.

À moins d'un an de l’élection présidentielle, l’économie argentine est en berne, l’inflation galopante et le pays divisé. Pour ses partisans, la présidente a poursuivi le travail entamé par son mari, Nestor, pour redresser le pays après la faillite retentissante de 2001.

Les milieux populaires et certains intellectuels lui reconnaissent sa politique de relance de la demande en faveur des plus démunis et sa vision progressiste en matière de droits sociaux. Mais le milieu des affaires fustige le dirigisme économique de la présidente sortante et les dérives de sa politique sociale, financée par la planche à billets.

Des beaux quartiers aux bidonvilles de Buenos Aires, en passant par le grand marchés aux bestiaux et le syndicat des femmes de ménages, nos reporters sont partis à la rencontre des Argentins, afin de comprendre les avancées et les difficultés du pays.

Par Karina CHABOUR , Roméo LANGLOIS , Mathilde GUILLAUME

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/12/2014 Argentine

Argentine : le bilan Kirchner

La présidente argentine est adulée ou détestée. Celle qu’on surnomme "la nouvelle Eva Perón" ne laisse pas indifférent. En 2007, Cristina Kirchner succédait à son mari à la...

En savoir plus

10/02/2014 Cameroun

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En Centrafrique, malgré la présence des militaires français venus en appui de la mission des Nations unies, sous la houlette de l'Union africaine, la situation reste tendue. Des...

En savoir plus

12/12/2014 Chine

Chine : "Africatown" à Canton

Avec 12 millions d’habitants, Canton, dans le sud de la Chine est la troisième ville la plus peuplée du pays, après Shanghai et Pékin. Depuis l'ouverture économique, il y a de...

En savoir plus

05/12/2014 Juifs

Les juifs français ont-ils raison d’avoir peur ?

"Pour la première fois depuis 70 ans, la France est devenue un pays d’émigration juive." Tel est le constat amer que dresse Joël Mergui, président du Consistoire central...

En savoir plus