Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Economie

General Motors compte accomplir sa mue d'ici la fin 2009

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/10/2009

Bénéficiaire d'une aide publique de 50 milliards de dollars, General Motors affirme être en passe d'atteindre ses objectifs de restructuration. Sa bonne santé financière reste toutefois suspendue à celle de l'économie américaine.

AFP - Le constructeur américain General Motors (GM) a fait savoir mercredi que son plan de restructuration avançait comme prévu, alors qu'il tente de renouer avec les bénéfices après le plan de sortie de faillite gouvernemental, mais a souligné que certains risquent persistaient.
   
"Nous atteignons nos objectifs", a affirmé le directeur général de GM Fritz Henderson lors d'une conférence téléphonique sur les progrès du groupe, 90 jours après sa sortie de faillite.
   
"Les choses les plus importantes sur lesquelles nous devons travailler sont la manière dont nous entendons conquérir le marché et changer de culture" d'entreprise, a-t-il expliqué.
   
GM espère achever sa restructuration (y compris la vente de ses marques Hummer, Saab et Opel ainsi que la suppression des marques Saturn et Pontiac) d'ici à la fin de l'année, a poursuivi Henderson.
   
Le constructeur sera en mesure d'exposer des progrès substantiels dans la structure de ses coûts lors de la présentation de ses résultats en novembre, a-t-il promis.
   
M. Henderson a répété que son groupe avait l'intention de revenir en Bourse courant 2010, mais que la date dépendrait des conditions de marché.
   
La part de marché mondiale de GM a augmenté de 0,3 point à 11,9% au troisième trimestre comparé à la première moitié de l'année, mais elle reste sous le niveau de 12,4% qui avait été atteint en 2008, a-t-il détaillé.
   
La part de marché aux Etats-Unis a également considérablement baissé à 19,5% contre 22,1% en 2008, mais M. Henderson a dit croire beaucoup dans le potentiel des modèles récemment lancés.
   
Dans un communiqué, GM a toutefois averti que "des difficultés persistent", notamment "le rythme incertain de la reprise aux Etats-Unis et dans le secteur automobile, la capacité de l'entreprise à reconquérir les acheteurs et à terminer ses mesures de restructuration".

Première publication : 09/10/2009

COMMENTAIRE(S)