Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 12/01/2010

L'ivresse du pouvoir du capitaine Dadis Camara

Au pouvoir depuis neuf mois, Dadis Camara s'est attiré les foudres de la communauté internationale au lendemain de la sanglante répression du 28 septembre. Rencontre avec le chef de la junte qui dit "être entre le marteau et l'enclume".

‘’J’ai dit que je ne serai pas candidat à la présidentielle. Mais il y a eu des événements très spontanés que le peuple a exigés, de manifestations en manifestations populaires pour demander que je sois candidat, explique le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara à Virginie Herz et Alain Chabod, envoyés spéciaux de FRANCE 24 à Conakry. Je suis dans le dilemme. Quel dilemme ? Dire que je suis candidat et qu’il y ait des problèmes ? Je suis entre le marteau et l’enclume…’’

Arrivée au pouvoir à la faveur d’un coup d’Etat en décembre 2008, le capitaine s'était fait acclamer par une population en quête de changement après 25 ans de règne sans partage du général-président Lansana Conté.

Neuf mois plus tard, le 28 septembre 2009, des dizaines d’opposants se sont rassemblés dans le stade de Conakry pour s’élever contre la candidature éventuelle de Camara à la prochaine élection présidentielle. L’armée tire sur la foule. Des femmes sont violées par des soldats. Selon l’ONU, au moins 150 personnes sont mortes sous les balles des militaires.

Pression internationale 

Mais Dadis Camara nie toute responsabilité dans ces événements. Et assure que ces hommes n’ont pas agi sur ses ordres. ‘’J'ai hérité d'une situation extrêmement difficile par rapport à cette armée, assure-t-il. Aucun civil ne peut gérer cette armée ! Même nous, les militaires, nous avons des problèmes !’’

Depuis, la pression internationale s’accentue sur le chef de la junte. Mercredi, le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a déclaré qu’il soupçonnait Camara d’avoir ‘’participé à la décision’’ de la répression sanglante de la manifestation. La présidence guinéenne a immédiatement balayé ses critiques en accusant le chef de la diplomatie française de ‘’copinage’’ avec l’opposition, notamment celle emmenée par le leader historique Alpha Condé.

‘’L'opposition a mené une campagne d'intoxication en Occident, aux États-Unis, c'est tout ce qui leur reste ! Ils n'ont plus d'armes, leur mouvement était machiavélique !’’, confie-t-il aux envoyés spéciaux de FRANCE 24.

Le président autoproclamé, qui s’en prend implicitement aux Guinéens expatriés à l’étranger, assure que, dans son pays, la grande majorité de la population le soutient. ‘’Vous voyez c'est ça mon armée, ma force d'interposition. Le destin c'est phénoménal, voilà ils sont en train de défier les faux leaders, des apatrides qui veulent ternir mon image en Occident’’, déclare-t-il devant une foule ralliée à sa cause.

Par FRANCE 24

COMMENTAIRE(S)

Les archives

16/11/2017 Moyen-Orient

De Téhéran à Najaf, avec des pèlerins chiites qui bravent tous les dangers

C'est l'un des pèlerinages les plus dangereux du monde. Chaque année, malgré la présence de l'organisation État islamique (EI) qui les honnit, des millions de chiites se rendent...

En savoir plus

09/11/2017 Textile

Fripes-business : au cœur du circuit international des vêtements usagés

Nos reporters se sont intéressés au devenir des vêtements rejetés par les Occidentaux. Pendant plusieurs mois, ils ont suivi le circuit des vêtements usagés, de la collecte...

En savoir plus

11/10/2017 EUROPE

Les fantômes de 1917 hantent toujours la Russie de Poutine

Que reste-il de la révolution de 1917 en Russie ? Alors que le centenaire de cet évènement, qui a bouleversé l’ordre mondial et donné naissance à l’URSS, embarrasse le Kremlin,...

En savoir plus

03/11/2017 Asie - pacifique

Reportage exclusif : Rohingya, le déni birman

En Birmanie, le nord de l'État d'Arakan est une zone coupée du monde. Ces dernières semaines, les violences qui s’y déroulent ont poussé des centaines de milliers de Rohingya à...

En savoir plus

27/10/2017 Moyen-Orient

Vidéo : à Mossoul-Ouest, en Irak, histoire d'une frappe meurtrière

Depuis trois ans, la coalition antijihadiste appuie avec des frappes aériennes les troupes irakiennes dans la reconquête de leur territoire. Mais des voix commencent à s’élever...

En savoir plus