Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: élection sous tension

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Veille de scrutin en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... : à J-1 du scrutin, le pays inquiet (Partie 1)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Xavier Dolan nous fait trembler !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Marathon de Boston, un an après

En savoir plus

FOCUS

Les Algériens de France : un vote courtisé

En savoir plus

SUR LE NET

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi, à 20h40.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 12/01/2010

L'ivresse du pouvoir du capitaine Dadis Camara

Au pouvoir depuis neuf mois, Dadis Camara s'est attiré les foudres de la communauté internationale au lendemain de la sanglante répression du 28 septembre. Rencontre avec le chef de la junte qui dit "être entre le marteau et l'enclume".

‘’J’ai dit que je ne serai pas candidat à la présidentielle. Mais il y a eu des événements très spontanés que le peuple a exigés, de manifestations en manifestations populaires pour demander que je sois candidat, explique le chef de la junte au pouvoir en Guinée, le capitaine Moussa Dadis Camara à Virginie Herz et Alain Chabod, envoyés spéciaux de FRANCE 24 à Conakry. Je suis dans le dilemme. Quel dilemme ? Dire que je suis candidat et qu’il y ait des problèmes ? Je suis entre le marteau et l’enclume…’’

Arrivée au pouvoir à la faveur d’un coup d’Etat en décembre 2008, le capitaine s'était fait acclamer par une population en quête de changement après 25 ans de règne sans partage du général-président Lansana Conté.

Neuf mois plus tard, le 28 septembre 2009, des dizaines d’opposants se sont rassemblés dans le stade de Conakry pour s’élever contre la candidature éventuelle de Camara à la prochaine élection présidentielle. L’armée tire sur la foule. Des femmes sont violées par des soldats. Selon l’ONU, au moins 150 personnes sont mortes sous les balles des militaires.

Pression internationale 

Mais Dadis Camara nie toute responsabilité dans ces événements. Et assure que ces hommes n’ont pas agi sur ses ordres. ‘’J'ai hérité d'une situation extrêmement difficile par rapport à cette armée, assure-t-il. Aucun civil ne peut gérer cette armée ! Même nous, les militaires, nous avons des problèmes !’’

Depuis, la pression internationale s’accentue sur le chef de la junte. Mercredi, le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a déclaré qu’il soupçonnait Camara d’avoir ‘’participé à la décision’’ de la répression sanglante de la manifestation. La présidence guinéenne a immédiatement balayé ses critiques en accusant le chef de la diplomatie française de ‘’copinage’’ avec l’opposition, notamment celle emmenée par le leader historique Alpha Condé.

‘’L'opposition a mené une campagne d'intoxication en Occident, aux États-Unis, c'est tout ce qui leur reste ! Ils n'ont plus d'armes, leur mouvement était machiavélique !’’, confie-t-il aux envoyés spéciaux de FRANCE 24.

Le président autoproclamé, qui s’en prend implicitement aux Guinéens expatriés à l’étranger, assure que, dans son pays, la grande majorité de la population le soutient. ‘’Vous voyez c'est ça mon armée, ma force d'interposition. Le destin c'est phénoménal, voilà ils sont en train de défier les faux leaders, des apatrides qui veulent ternir mon image en Occident’’, déclare-t-il devant une foule ralliée à sa cause.

Par FRANCE 24

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

11/04/2014 Élection présidentielle algérienne

Algérie : l'émergence d'une société civile ?

L'élection présidentielle algérienne aura lieu le 17 avril prochain et le président sortant Abdelaziz Bouteflika se présente pour un quatrième mandat. Malade et affaibli par un...

En savoir plus

03/04/2014 Rwanda

Rwanda, le dernier génocide du XXe siècle

Le 6 avril 1994, l’avion du président rwandais Juvénal Habyarimana est abattu par un missile. Le lendemain, le Rwanda connaîtra les prémices d'un déchaînement de violence le plus...

En savoir plus

28/03/2014 Qatar

Les filières de l'esclavage moderne au Qatar

Du Népal au Qatar, nos journalistes ont mené une enquête exclusive sur le drame humain de l’esclavage moderne. Ils tentent de comprendre pourquoi des jeunes partis en bonne santé...

En savoir plus

21/03/2014 Réfugiés

Mali : une Caravane musicale pour la paix

Depuis 2012, des milliers de Maliens sont toujours réfugiés dans les pays voisins. Pour les rencontrer et encourager leur retour au pays, des musiciens ont lancé une vaste...

En savoir plus

14/03/2014 Séléka

Centrafrique : chefs de guerre et reconstruction

Faire redémarrer un État mis en lambeaux, c'est le défi que doit relever le nouveau gouvernement de transition centrafricain. Après un an de violences interconfessionnelles, les...

En savoir plus