Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nigeria : Muhammadu Buhari a été investi Président

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram, économie... Buhari à la reconquête du Nigeria ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram, économie... Buhari à la reconquête du Nigeria ? (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

FIFA : Sepp Blatter réélu malgré le scandale

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quatre résistants au Panthéon : de la mémoire nationale au symbole politique

En savoir plus

TECH 24

"One Heart One Tree" : l'œuvre tech et arty à décourvir sur Kickstarter

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Impôts : retour à la source ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le jeu dangereux de David Cameron

En savoir plus

#ActuElles

Sortir les femmes des oubliettes de l’Histoire

En savoir plus

EUROPE

La Pologne signe le texte, les Tchèques s'obstinent

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/10/2009

Une semaine après le ratification du traité de Lisbonne par l'Irlande, le président polonais Lech Kaczynski (photo) a paraphé le texte. La signature des Tchèques reste le dernier obstacle à l'entrée en vigueur du traité.

REUTERS - Le président polonais Lech Kaczynski a ratifié samedi le traité européen de Lisbonne lors d'une cérémonie retransmise à la télévision.

La République tchèque est désormais le seul pays à ne pas l'avoir ratifié.
Le président polonais avait promis de signer le texte si les Irlandais se prononçaient en sa faveur, ce que ceux-ci ont fait le vendredi 2 octobre lors d'un second référendum, après l'avoir rejeté l'an dernier.

Avant d'apposer sa signature, en présence notamment du président de la Commission européenne José Manuel Barroso, Kaczynski, un conservateur eurosceptique, a estimé que l'Union devait rester un ensemble d'Etat-nations souverains ouvert à de nouveaux membres, dont les pays des Balkans et la Géorgie.

Le traité de Lisbonne, censé améliorer le fonctionnement des institutions de l'Union à 27 membres, doit être ratifié à l'unanimité des pays membres pour pouvoir entrer en vigueur.
 

Première publication : 10/10/2009

COMMENTAIRE(S)