Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : le Parlement assouplit la loi sur la consommation de stupéfiants

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Marine Le Pen et Emmanuel Macron présents à l'hommage au policier Xavier Jugelé

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'hommage à Xavier Jugelé émeut mais n'évite pas les polémiques

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Emmanuel Macron est soutenu par les marchés financiers"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Il y aura une nouvelle Europe, un nouveau traité"

En savoir plus

FOCUS

À la "Frontière Sud" du Mexique, où commence vraiment le mur contre les migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Reda Kateb, un Django Reinhardt qui nous parle d'aujourd'hui

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Travaillez, M. Macron"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La majorité des Français n'a pas de candidat au second tour"

En savoir plus

Moyen-orient

Au moins 14 morts dans l'explosion de voitures piégées à Ramadi

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/10/2009

Trois voitures piégées ont explosé à proximité d'un bâtiment public de la ville de Ramadi, dans l'ouest de l'Irak. Au moins 14 personnes sont mortes et des dizaines d'autres blessées.

AFP - Au moins 14 personnes sont mortes et plusieurs dizaines ont été blessées dimanche dans trois explosions successives à Ramadi, dans l'ouest de l'Irak, a-t-on appris auprès de responsables de la sécurité et de la police.
   
Les deux premières détonations se sont produites alors qu'une réunion était en cours à l'intérieur d'un immeuble appartenant au gouvernorat de la province, a précisé un responsable de la police.
   
Une première voiture piégée a explosé vers 12H30 (09H30 GMT) à une vingtaine de mètres du bâtiment public, entraînant l'arrivée des pompiers et de la police, a constaté un correspondant de l'AFP qui se trouvait sur place.
   
Une seconde voiture piégée a alors explosé, selon la même source.
   
Un attentat suicide a par la suite été perpétré à l'hôpital général de Ramadi, entraînant la mort d'au moins deux personnes, selon le responsable de la police.
   
D'autres responsables avaient auparavant fait état de 16 morts et d'une soixantaine de blessés dans l'explosion successive de trois voitures piégées.
   
La ville de Ramadi se situe à une centaine de kilomètres à l'ouest de Bagdad. Il s'agit de la capitale de la province majoritairement sunnite d'Al-Anbar, qui fut longtemps un fief de l'insurrection.

Première publication : 11/10/2009

COMMENTAIRE(S)