Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile prête à faire face au "Snowmaggedon"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quelle marge de manœuvre pour Tsipras ?

En savoir plus

Amériques Asie - pacifique

Barack Obama devrait envoyer 13 000 renforts en Afghanistan

Vidéo par Mariam Pirzadeh

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/10/2009

Quelque 13 000 hommes - mécaniciens, médecins et spécialistes du renseignement pour la plupart - vont venir renforcer les troupes américaines en Afghanistan. Barack Obama a pris cette décision sans l'annoncer, affirme le Washington Post.

AFP - Le quotidien Washington Post a affirmé lundi que le président américain Barack Obama avait décidé d'envoyer en Afghanistan, sans l'annoncer, 13.000 soldats américains en plus des 21.000 renforts qu'il a rendus publics en mars, après sa prise de fonction.

Selon le journal, ces 13.000 militaires, qui porteraient en fait à 34.000 le total des renforts envoyés en Afghanistan par Obama, sont essentiellement des troupes de soutien tels que des mécaniciens, du personnel médical, des spécialistes du renseignement ou des agents de la police militaire.


Le Washington Post, qui a publié un article sur son site internet dans la nuit de lundi à mardi, croit savoir que le Pentagone et la Maison Blanche n'ont pas communiqué sur l'envoi de ces forces de soutien, se bornant à annoncer le déploiement des 21.000 soldats des forces de combat.

"Obama a donné son feu vert à l'ensemble. Seul l'envoi des 21.000 a été annoncé", a indiqué un responsable militaire au Washington Post.

M. Obama est appelé à se décider dans les prochaines semaines sur la nécessité de déployer ou pas les dizaines de milliers de soldats supplémentaires que lui demande son commandant sur le terrain, le général Stanley McChrystal.

Le général réclamerait entre 40.000 et 60.000 hommes supplémentaires, selon diverses sources, en sus des 21.000 que M. Obama a déjà accepté d'envoyer depuis sa prise de fonctions.

Par le passé, les déploiements de forces de soutien n'ont pas été annoncés par le Pentagone et la Maison Blanche. L'ancien président George W. Bush avait par exemple rendu public un envoi de 20.000 soldats de combat supplémentaires en Irak, sans faire mention de 8.000 renforts appartenant à des troupes de soutien.

Selon un décompte établi par le Washington Post pour le début octobre, quelque 65.000 soldats américains se trouvent actuellement en Afghanistan et environ 124.000 en Irak, contre respectivement 26.000 et 160.000 au plus fort de l'insurrection irakienne, à la charnière des années 2007 et 2008.

Première publication : 13/10/2009

COMMENTAIRE(S)