Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : l’offensive se durcit, le bilan s’alourdit

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné!"

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Au moins 45 morts lors d'un atterrissage d'urgence à Taïwan

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

EUROPE

Barroso hausse le ton face aux réticences tchèques

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 13/10/2009

Face au peu d'empressement que le chef de l'État tchèque, Vaclav Klaus, met à signer le traité de Lisbonne, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a exhorté Prague à "remplir ses obligations".

Face aux réticences que le chef de l’Etat tchèque, Vaclav Klaus, éprouve à parapher le traité de Lisbonne, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a demandé aux autorités de Prague de ne pas inventer d'"obstacles artificiels". Alors que les 26 autres pays de l'Union européenne (UE) ont déjà ratifié le texte, Vaclav Klaus conditionne sa signature à une exemption sur la Charte européenne des droits fondamentaux, l’une des composantes annexes du traité, dont il craint qu’elle n’autorise la restitution des biens que les Allemands des Sudètes se sont vus confisqués après la Seconde Guerre mondiale.
 
"Le président de la République tchèque n'a plus rien à perdre, son avenir politique dans son pays est terminé, explique Kattalin Landaburu, correspondante FRANCE 24 à Bruxelles. C'est une façon d'affirmer haut et fort son euroscepticisme alors que, paradoxalement, c'est lui qui a signé l'adhésion à l’UE pour son pays."
 
"J’ai encouragé le Premier ministre Jan Fischer à trouver une solution", a expliqué José Manuel Barroso, qui redoute qu’une dérogation ne rallonge encore le processus de ratification dans l'ensemble des pays de l’UE.

"José Manuel Barroso a affirmé qu'une dérogation serait discutée lors d'un sommet fin octobre, affirme Kattalin Landaburu. Toutefois, il a martelé qu'il n'était pas question de rouvrir le traité de Lisbonne."

 

Première publication : 13/10/2009

  • TRAITÉ DE LISBONNE

    La Pologne signe le texte, les Tchèques s'obstinent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)