Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vidéo : Le difficile retour des musulmans de Bangui dans leur quartier de PK5

    En savoir plus

  • Tunisie : Le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

EUROPE

Barroso hausse le ton face aux réticences tchèques

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 13/10/2009

Face au peu d'empressement que le chef de l'État tchèque, Vaclav Klaus, met à signer le traité de Lisbonne, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a exhorté Prague à "remplir ses obligations".

Face aux réticences que le chef de l’Etat tchèque, Vaclav Klaus, éprouve à parapher le traité de Lisbonne, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a demandé aux autorités de Prague de ne pas inventer d'"obstacles artificiels". Alors que les 26 autres pays de l'Union européenne (UE) ont déjà ratifié le texte, Vaclav Klaus conditionne sa signature à une exemption sur la Charte européenne des droits fondamentaux, l’une des composantes annexes du traité, dont il craint qu’elle n’autorise la restitution des biens que les Allemands des Sudètes se sont vus confisqués après la Seconde Guerre mondiale.
 
"Le président de la République tchèque n'a plus rien à perdre, son avenir politique dans son pays est terminé, explique Kattalin Landaburu, correspondante FRANCE 24 à Bruxelles. C'est une façon d'affirmer haut et fort son euroscepticisme alors que, paradoxalement, c'est lui qui a signé l'adhésion à l’UE pour son pays."
 
"J’ai encouragé le Premier ministre Jan Fischer à trouver une solution", a expliqué José Manuel Barroso, qui redoute qu’une dérogation ne rallonge encore le processus de ratification dans l'ensemble des pays de l’UE.

"José Manuel Barroso a affirmé qu'une dérogation serait discutée lors d'un sommet fin octobre, affirme Kattalin Landaburu. Toutefois, il a martelé qu'il n'était pas question de rouvrir le traité de Lisbonne."

 

Première publication : 13/10/2009

  • TRAITÉ DE LISBONNE

    La Pologne signe le texte, les Tchèques s'obstinent

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)