Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

SUR LE NET

Un selfie pris à Auschwitz scandalise la Toile

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Israël, le casse-tête des compagnies aériennes

En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : les drapeaux en berne en France, l'enquête se poursuit

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Gaza : Washington et l’ONU exigent un cessez-le-feu "sans condition"

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

  • En images : les Champs-Élysées noirs de monde pour l'arrivée du Tour

    En savoir plus

  • MH 17 : des combats autour du site du crash bloquent les enquêteurs

    En savoir plus

  • L'épave du Costa Concordia arrive dans le port de Gênes

    En savoir plus

  • Les enfants migrants ne pourront pas rester aux États-Unis, prévient Obama

    En savoir plus

  • Air Algérie : des proches de victimes se recueillent sur les lieux du crash

    En savoir plus

  • Exposition sur la Grande Guerre à Paris : les derniers poilus vous saluent

    En savoir plus

  • En images : affrontements à Paris, en marge de la manifestation pro-Gaza interdite

    En savoir plus

  • Syrie : l'EIIL prend une base de l'armée mais perd un champ gazier

    En savoir plus

FRANCE

Jean Sarkozy dénonce des "attaques très partiales"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/10/2009

"Quoi que je dise, quoi que je fasse, je serai critiqué", a rétorqué le fils du président français Jean Sarkozy, 23 ans, à ceux qui s'élèvént contre sa probable nomination à la tête de l'Epad.

REUTERS - "Quoi que je fasse, je serai critiqué", répond Jean Sarkozy à ceux qui l'accusent d'user de son patronyme pour prendre la tête de l'Etablissement public d'aménagement de La Défense (Epad), premier quartier d'affaires européen.

 
L'opposition crie au népotisme et juge que Jean Sarkozy, 23 ans, n'a pas les qualifications requises. Des critiques reprises sur internet, où une pétition circule et les moqueries pleuvent.
 
"Depuis que je me suis lancé en politique, j'ai toujours fait l'objet de critiques. Quand on fait ce métier, il faut s'y attendre, s'y préparer", déclare Jean Sarkozy dans un entretien à paraître mardi dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.
 
Le fils cadet du président de la République a été élu en 2008 conseiller général du canton de Neuilly-Sud, la ville où il a grandi.
 
Il dénonce "des attaques très partiales".
 
"Depuis deux ans, je suis sur le terrain, je travaille, j'ai toujours été soutenu par ma majorité. Mais quoi que je dise, quoi que je fasse, je serai critiqué. Ce procès en légitimité, on me le fera toujours", dit-il. "Si je devais être jugé aux raccourcis, aux critiques, aux amalgames dont je suis l'objet, je serais probablement condamné à la perpétuité."
 
Jean Sarkozy reconnaît avoir parlé avec son père de sa nomination à la tête de l'Epad, qui pourrait intervenir le 4 décembre.
 
"Il est évident que j'ai informé ceux qui me sont proches, c'est normal. Cela dit, je trace ma route", ajoute-t-il.
 

 

Première publication : 13/10/2009

  • JEAN SARKOZY

    La nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'Epad fait polémique

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean Sarkozy pressenti pour prendre la tête de l'Epad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)