Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Le yoga, nouvelle arme d'influence

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK, organisation de l’État islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : la bourse d'Athènes rouvre dans le rouge après 5 semaines de fermeture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Nucléaire iranien : John Kerry tente de rassurer les monarchies du Golfe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Calais - Migrants : "La frontière tue"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tony Parker : "On n'a jamais eu autant de talents dans notre équipe"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Epidémie d'ébola : des tests de vaccins concluants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

JO : Pékin est la 1ère ville à accueillir les jeux d’été et les jeux d’hiver

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 21/10/2009

Les anti-avortement se mobilisent à Madrid

Décryptage des mouvements anti-avortement en Espagne, qui sont capables de rassembler des centaines de milliers de personnes dans les rues alors que le gouvernement Zapatero propose un projet de loi qui prévoit la légalisation de l'IVG jusqu'à 14 sem

Les invités de ce Focus sont Agustin Tizon, secrétaire général du PSOE (Parti socialiste espagnol) à Paris, et Adeline Percept, correspondante de FRANCE 24 à Madrid.
 

Plusieurs dizaines d'associations appellent à une marche, le 17 octobre, contre un projet de loi adopté par le gouvernement espagnol qui doit être discuté au Parlement durant l'automne. Le texte prévoit la légalisation de l'interruption volontaire de grossesse - le droit d'avorter librement - jusqu'à 14 semaines.

"Le 17 octobre, à Madrid, retentira la clameur de toute l'Espagne pour défendre les plus innocents et les plus vulnérables, les enfants dans le ventre de leur mère", affirme l'organisation Derecho a Vivir (Droit à Vivre).

José-Maria Aznar, qui fut président d'un gouvernement conservateur entre 1996 et 2004, devrait participer à la manifestation.
En Espagne, l'avortement est dépénalisé depuis 1985, mais seulement dans certaines conditions : viol, malformation du fœtus ou danger pour la santé psychologique de la mère.

Les associations anti-avortement sont capables de faire descendre des centaines de milliers de personnes dans la rue ; elles agissent comme autant de relais de la très conservatrice hiérarchie catholique espagnole hostile aux réformes sociales du gouvernement Zapatero (mariage homosexuel, droit à l'avortement, etc.). Qui sont-elles ? Comment font-elles valoir leurs idées au quotidien ? Reportage.
 

Par Adeline PERCEPT

COMMENTAIRE(S)

Les archives

31/07/2015 Brésil

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

Dilma Rousseff a fait de l’éducation l’une des priorités de son deuxième mandat. Le défi est immense pour ce pays à la taille d'un continent. L’une des solutions passe par les...

En savoir plus

30/07/2015 Bangladesh

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

L'émergence de groupes fondamentalistes islamistes au Bangladesh représente une menace pour tous ceux qui osent critiquer la religion musulmane. Depuis le début de l'année, trois...

En savoir plus

29/07/2015 sécurité

Colombie : face aux bandes armées à Buenaventura, un quartier résiste

Buenaventura, le principal port de la Colombie sur la côte Pacifique, est une ville stratégique. La majeure partie des exportations du pays andin partent de ce port et autorités...

En savoir plus

28/07/2015 sécurité

Les sociétés militaires privées russes : le bras armé caché du Kremlin

Depuis le début du conflit ukrainien, Moscou est régulièrement accusé d'envoyer ses soldats sur le front. Le Kremlin ne dément pas la présence de citoyens russes dans le Dombas...

En savoir plus

27/07/2015 Mahamadou Issoufou

Les stigmates de manifestations "anti-Charlie" toujours visibles dans le sud du Niger

Entre les gravas et les fenêtres brisées, le directeur du centre culturel français de Zinder, la deuxième ville du Niger, essaie tant bien que mal de maintenir sa programmation....

En savoir plus