Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gonzague de Blignières : "Il faut aider les entreprises dans le tunnel de la mort"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Reprise dans la zone euro : la France à la traîne ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce - Allemagne : vers un apaisement ?

En savoir plus

FOCUS

Le Portugal de l'après-Troïka

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L’éblouissante Valéria Bruni Tedeschi

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Bistronomie : cuisine chic, gourmande et canaille

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Erdogan : "La Turquie pourrait fournir un soutien logistique à l’opération saoudienne au Yémen"

En savoir plus

Nos grands reporters et nos correspondants aux quatre coins du globe vous proposent des reportages long format. Ils viennent ensuite les décrypter en plateau. Le samedi, à 20h40.

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 22/10/2009

Le lait de la discorde

À Savenay, en Loire-Atlantique, Florent, Thierry, Philippe et sa femme Michelle font la grève du lait. Endettés, ces producteurs comme des milliers d’autres jettent le produit de leur travail pour protester contre la baisse du prix du lait.

 Dans la salle à manger, seul le bruit de la pendule rompt le silence. Il est 5h30, Florent Tendron, la barbe naissante, prend son café la voix encore enrouée par sa courte nuit. A 29 ans, ce producteur de lait a la tête des mauvais jours. Avec son associé Thierry Balluet, ils ont décidé de suivre la grève du lait. Et pourtant, il y a un an, les deux agriculteurs étaient plein d’espoir. Le lait était un secteur porteur. Ils ont alors emprunté 380 000 euros pour construire leur bâtiment. "Aujourd’hui, on est sur la base de 250 euros les 1 000 litres. Donc cela fait à peine 25 cents le litre…On ne couvre même pas les frais de fonctionnement donc on ne peut pas tenir longtemps comme cela."

Dans la salle de traite, Thierry est déjà au travail. Il n’est pourtant que 5h45. A 43 ans, l’homme est plutôt du genre à prendre la vie du bon côté, mais aujourd’hui, pour lui, c’est dur. Pour "sauver l’exploitation", Thierry compte bien choquer l’opinion publique et jeter son lait. "Une grève, pour nous, c’est toujours autant de boulot. Et au bout du compte pour rien, puisqu’il va falloir jeter le lait, donc c’est un peu compliqué à accepter."

A 10 heures, et à contrecœur, Thierry jette les 3000 litres que contient sa citerne à lait. 750 euros. Un geste choquant pour attirer les regards.

À quelques kilomètres de chez Thierry et Florent, la ferme des Eon. Philippe et sa femme Michelle sont à cinq ans de la retraite. Comme chaque jour, ce n’est pas avant 22h30 qu’ils dînent. Une soupe aux légumes du jardin, un bout de fromage,et un yaourt… Et demain tout recommence. "Tout recommence, on va aller dormir et puis demain on recommence. Demain matin, la même journée. Et oui. Et Sarkozy qui dit qu’il faut travailler plus pour gagner plus... Nous, on travaille plus et on gagne moins", nous confie Michelle.

 

Par Nicolas RANSOM

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/03/2015 Venezuela

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

Au Venezuela, depuis plus d’un an, la contestation contre le gouvernement de Nicolás Maduro enflamme régulièrement la ville de San Cristóbal, dans l’État de Táchira, à l’ouest du...

En savoir plus

19/03/2015 Syrie

Vidéo : de Raqqa à Paris, l'exil d'une rebelle syrienne menacée par les jihadistes

Nous vous proposons un document exceptionnel d'une durée de 26 minutes : le portrait d'une jeune activiste syrienne qui s'est réfugiée en France pour fuir les persécutions des...

En savoir plus

12/03/2015 Éthiopie

Éthiopie : le barrage de la discorde

En avril 2011, l’Éthiopie a commencé la construction d'un gigantesque barrage sur le Nil. Lorsqu'il sera terminé, ce barrage pourra produire 6 000 mégawatts. Ce sera l'ouvrage...

En savoir plus

06/03/2015 Tchad

Avec les militaires tchadiens en guerre contre Boko Haram

Depuis plusieurs années, Boko Haram sème la terreur au Nigeria. Et la secte islamiste a étendu sa zone d'action au Cameroun, au Niger, mais aussi au Tchad. Nos reporters ont...

En savoir plus

25/02/2015 Pakistan

Pakistan : la police dans la ligne de mire des Taliban

Karachi, la plus grande ville du Pakistan, doit faire face à l’influence grandissante des Taliban. Pour y mettre fin, les forces de l’ordre ont lancé en septembre 2013...

En savoir plus