Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Economie

Un magnat chinois de l’automobile veut "booster" le marché du véhicule non polluant

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 16/10/2009

Yang Rong affirme avoir développé un moteur hybride révolutionnaire. Mais aux États-Unis, un marché qu'il convoite tout particulièrement, son annonce suscite un certain scepticisme.

Yang Rong, l’ancien président de Brilliance China Automotive Holdings - le partenaire chinois de BMW -, envisage d’investir plusieurs milliards de dollars aux Etats-Unis dans le domaine des véhicules non polluants. L'ex-magnat chinois de l’automobile, qui a fui la République populaire après avoir été accusé de crimes économiques, souhaite construire trois usines sur le sol américain d’ici à 2017. Un dispositif qui permettrait de produire trois millions de véhicules non polluants par an.

Yang Rong, élu troisième fortune de Chine en 2001 par le magazine "Forbes", est aujourd’hui le président d’une petite entreprise, Far East Golden Resources Group. Vendredi, dans un entretien à Reuters, il a affirmé avoir développé un moteur hybride capable de fonctionner au gaz naturel, à l’essence ou à l’électricité.

Afin de mettre en place ce projet, Yang Rong est actuellement à la recherche d’investisseurs : il doit  réunir près de 60 milliards de yuans (5,89 milliards d'euros). Un montant qui, il espère, pourra notamment financer la production de six millions de moteurs et créer près de 54 000 emplois.

Une révolution accueillie avec scepticisme

Les analystes n'ont pas tous accueilli avec enthousiasme l'annonce de Yang Rong, dont le moteur serait le premier de ce type dans le monde. Interrogé par Reuters, Boni Sa, du cabinet de conseil spécialisé CSM Worldwide, estime qu’il n’y a pas lieu pour le moment de prendre "ses propos au sérieux car il n’a aucune preuve que la technologie qu’il affirme avoir maîtrisé peut être utilisé pour une production de masse".

Un doute auquel vient s’ajouter le caractère fortement concurrentiel du marché américain et les récentes statistiques de la vente de véhicules hybrides aux Etats-Unis. Depuis le début de l’année et la stabilisation du prix de l'essence, on estime qu’un peu plus de 220 000 véhicules hybrides se sont vendus, soit un recul de 15 %. Les véhicules hybrides ne représentent que 3 % des 7,8 millions de voitures vendues outre-Atlantique depuis le mois de janvier.
 

Première publication : 16/10/2009

COMMENTAIRE(S)