Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Surpopulation, discrimination… Les prisons américaines à l’heure de la réforme

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Des polémiques françaises : Valls chante Marianne aux seins nus, Macron quitte Bercy

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'attente des résultats de la présidentielle se prolonge dans l'appréhension à Libreville

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

La campagne électorale menace-t-elle la reprise ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'écrivain Yasmina Khadra, amoureux de Cuba

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Dilma Roussef : discours émouvant, mais sans plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Présidentielle 2017 : "des patrons sans illusion"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dissimulation fiscale : Apple pourrait écoper d’une amende record

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

EUROPE

Bruxelles va débloquer 280 millions d'euros d'aide pour les producteurs

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 20/10/2009

La commissaire européenne à l’Agriculture Mariann Fischer Boel a annoncé lundi que 280 millions d'euros d'aide allaient être débloqués pour le secteur laitier.

"Je vais vider mes poches et j'ai 280 millions d'euros pour les agriculteurs" du secteur laitier, a annoncé, lundi, la commissaire européenne à l'Agriculture, Mariann Fischer Boel.

Ce "fonds laitier" d'aide à la profession devrait permettre, selon un diplomate européen, de "tenir avant la remontée des cours" du lait, qui se fait déjà sentir sur le marché mondial mais ne sera pas répercutée avant quelques mois sur les prix du lait à la production.

Quelques détails restent à définir, notamment sur la manière dont cette enveloppe sera dépensée. La Commission doit statuer, selon Mariann Fischer Boel, en relation avec les gouvernements européens.

"Trop peu au regard de la détresse paysanne"

Les syndicats agricoles français n’ont pas tardé à réagir en qualifiant l’aide d’"insuffisante". La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA, majoritaire) a estimé que "c’est trop peu au regard de la détresse paysanne et c’est bien tard au regard de cette crise qui dure depuis trop longtemps".

 

"C'est une supercherie, dénonce pour sa part la Confédération paysanne. On est toujours à maintenir les paysans dans une attitude de dépendance face aux aides européennes" sans favoriser "la mise en place d'une politique qui leur permette de vivre de leur boulot", a indiqué le porte-parole du syndicat, Philippe Collin.

Cette déclaration vient confirmer le projet d’aide "proche de 300 millions d’euros", qui avait filtré dès vendredi après la manifestation en France de quelque 500 000 producteurs appelant le gouvernement à un plan général massif de soutien face à l’effondrement des cours.

Aides au stockage

Ce geste en faveur des agriculteurs en colère qui dénoncent la chute des prix depuis des mois intervient quelques heures avant une nouvelle manifestation des agriculteurs à Luxembourg, en marge de la réunion des ministres européens de l'Agriculture.

Mariann Fischer Boel s’est également prononcée en faveur de la plupart des propositions du groupe de 21 pays – sur 27 – en faveur de mesures de régulation du marché du lait, passant notamment par des aides au stockage des produits lorsque ces derniers ont du mal à se vendre.

Dans le secteur laitier, nombre de producteurs réclament le maintien de quotas de production, pour empêcher la chute des prix. Ce que Bruxelles refuse.

Première publication : 19/10/2009

COMMENTAIRE(S)