Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

FRANCE

Un charter d'immigrés afghans serait programmé mardi soir

Texte par AFP

Dernière modification : 20/10/2009

Le départ d'un charter franco-britannique d'immigrés afghans serait programmé pour mardi soir après une étape à Lille-Lesquin, a déclaré lundi à l'AFP un responsable de la Cimade, confirmant des informations obtenues à Lille.

AFP - Le départ d'un charter franco-britannique d'immigrés afghans serait programmé pour mardi soir après une étape à Lille-Lesquin, a déclaré lundi à l'AFP un responsable de la Cimade, confirmant des informations obtenues à Lille.

Ce vol groupé serait le premier depuis 2005.

Selon Damien Nantes, responsable de la Cimade, seule association présente dans les centres de rétention (Cra), le vol-charter partirait d'Angleterre avec un certain nombre de ressortissants afghans interpellés en Grande-Bretagne et ferait escale à Lille pour embarquer d'autres ressortissants afghans actuellement placés en rétention à Lille-Lesquin. Le "retour forcé" de ces ressortissants afghans interviendrait mardi soir.

"Une quinzaine de ressortissants afghans seraient concernés", a ajouté Damien Nantes.

Il y aurait actuellement en France une cinquantaine de ressortissants afghans placés en rétention à travers tout le territoire mais, pour certains d'entre eux, des procédures seraient toujours en cours.

Interrogé sur la programmation d'un tel vol groupé, le ministère de l'Immigration n'avait pas donné de réponse lundi en fin d'après-midi.

Au lendemain du démantèlement de la "jungle" de Calais, le 22 septembre dernier, le président Nicolas Sarkozy avait annoncé l'organisation de retours forcés en Afghanistan en coopération avec le Royaume-Uni, conformément à un accord franco-britannique en date du 6 juillet 2009.

Il y a deux semaines, des associations de défense des sans-papiers et des droits de l'Homme avaient annoncé qu'un charter franco-britannique était programmé le 6 octobre pour Kaboul, en partance de Londres avec escale à Lille-Lesquin. Le ministère de l'Immigration avait démenti l'existence d'un tel vol ce jour là mais le ministre Eric Besson avait déclaré que des vols pour Kaboul seraient organisés "dans les jours qui viennent".

Eric Besson a affirmé à plusieurs reprises qu'il y aurait bien des vols organisés en direction de Kaboul si "un certain nombre de conditions sont remplies".

Il a énuméré ces conditions: "que nous puissions être certains que les personnes seront en sécurité en arrivant à Kaboul et deuxièmement, qu'il y ait possibilité d'une aide à la réinstallation".

Première publication : 20/10/2009

COMMENTAIRE(S)