Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

FRANCE

Grève à la Sncf : Trafic conforme aux prévisions

Texte par AFP

Dernière modification : 20/10/2009

Le mouvement de grève des cheminots, à l'appel des syndicats CGT-Fgaac/CFDT et Sud Rail, a débuté lundi à 20H00, mardi matin le trafic était conforme aux prévisions, a indiqué un porte-parole de la SNCF à l'AFP.

AFP - Le mouvement de grève des cheminots, à l'appel des syndicats CGT-Fgaac/CFDT et Sud Rail, a débuté lundi à 20H00, mardi matin le trafic était conforme aux prévisions, a indiqué un porte-parole de la SNCF à l'AFP.

Le trafic international (Eurostar, Thalis) était normal mardi peu après 06h00, ainsi que celui du TGV Est et certains secteurs d'Ile-de-France (RER A et E) et entre La Verrière et La Défense.

Deux trains sur trois en moyenne circulent sur le réseau TGV et il y aura un train sur deux en moyenne pour les Corail (Paris-province), les Intercités (province-province) et les TER.

En Ile-de-France, sur le réseau Transilien seul un train sur deux circule sur le RER B, deux trains sur trois sur le C et trois trains sur quatre sur le D. Vers la banlieue, il est prévu un train sur deux au départ de Paris-Nord et Paris-Montparnasse, et deux trains sur trois depuis Paris-Est, Paris-Saint-Lazare et Paris-Gare de Lyon.

Les trois syndicats ont déposé un préavis non-reconductible de lundi soir à mardi minuit pour défendre l'emploi - surtout dans le fret où ils redoutent des milliers de suppressions de postes - les salaires et plus largement s'opposer à la réorganisation de l'entreprise alors que la concurrence s'installe dans le paysage ferroviaire.

Le retour à la normale est prévu "dès le premier train mercredi matin". "Il n'y aura pas de retour progressif à la normale, car le préavis se terminant à minuit, cela nous laisse le temps de repositionner les trains pour mercredi matin à la première heure", a expliqué un porte-parole de la SNCF.

Première publication : 20/10/2009

COMMENTAIRE(S)