Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Il neige en hiver"

En savoir plus

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

Economie

Des iPhones et des profits pour Apple

Vidéo par Elisabeth ALLAIN

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 20/10/2009

Le géant californien a annoncé des résultats meilleurs que prévus pour le quatrième trimestre de 2009. Il le doit, notamment, à l'énorme succès remporté par ses iPhone et ses Macintosh. Seules les ventes d’iPod ont regressé.

Les marchés s’attendaient à de bons résultats, Apple a fait encore mieux. Alors que les analystes tablaient sur un chiffre d'affaires de 9,2 milliards de dollars pour la firme à la pomme au quatrième trimestre de 2009, le géant américain de l’informatique a annoncé, lundi, des ventes qui ont atteint 9,9 milliards de dollars, soit une progression de 25 % par rapport à l’année dernière.

L’iPhone, encore et toujours, mais aussi les Macintosh, ont permis à Apple de réaliser un nouveau record de bénéfices trimestriels, à 1,67 milliard de dollars. Là aussi, la progression - + 47 % sur un an -, est impressionnante. "Ces résultats sont plus que bons, si on considère que la majorité des consommateurs restent encore très timides dans leurs dépenses", confirme Gene Munster, un analyste du cabinet Piper Jaffray, au New York Times.

Marché atone

La star d’Apple, l’iPhone, a continué à tirer la société vers le haut avec des ventes qui ont progressé de 7 %. Sur le dernier trimestre, il s’est écoulé 7,4 millions de ces smartphones (téléphones connectés à l’Internet) dans les 40 pays où il est distribué. Aux États-Unis, il occupe la deuxième place derrière les Blackberry de RIM, avec 22 % de part de marché.

Si la bonne santé de l’iPhone était attendue, notamment avec la sortie en Juin 2009 du modèle 3GS, celle des ordinateurs Macintosh a davantage surpris. Leurs ventes ont progressé de 17 % sur un marché plutôt atone. En effet, selon une récente étude de l'institut Gartner, les ventes de PC n’ont augmenté que de 0,5 % dans le monde, au dernier trimestre. La part de marché des Mac s’établit à 8,8 %, son plus haut niveau depuis 1994. "C’est fascinant. Pour une raison ou pour une autre, les consommateurs s’en fichent, ils sont prêts à payer plus pour acheter un ordinateur Apple", s’étonne dans le Guardian Jane Snorek, analyste de la First American Funds. Un ordinateur portable Apple coûte plus de 900 euros, là où on peut trouver des PC équivalents pour environ 700 euros.

Seule ombre au tableau, les ventes d’iPod, qui ont reculé de 8 % au troisième trimestre de 2009. Ce revers n’empêche pourtant pas le PDG d’Apple, Steve Jobs, de se dire "ravi" des résultats de son entreprise, et prêt à passer "un très bon Noël". Avant de commencer une année 2010 probablement très chargée avec des rumeurs de plus en plus persistantes concernant l'arrivée d'un nouveau produit Apple...

Première publication : 20/10/2009

COMMENTAIRE(S)